Tribune Libre
12:18 16 juin 2017 | mise à jour le: 16 juin 2017 à 12:18 temps de lecture: 2 minutes

Tribune Libre : « Un plan d’action “sans dents” »

OPINION. Je veux bien que le deuxième plan d’action de la ministre des Aînés, [Francine] Charbonneau, pour contrer la maltraitance envers les aînés, vise à renverser la vapeur en mettant le focus sur la « bientraitance », encore faut-il qu’il ait les pouvoirs nécessaires pour sanctionner les abuseurs.

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

En effet, dans l’état actuel des choses, aucune des quelque cinquante mesures proposées dans le plan d’action ne fait allusion aux sanctions pénales.  

Le Québec compte environ 100 000 aînés de plus chaque année. En 2031, ce sera plus du quart de la population qui aura 65 ans et plus. Et, parmi les sévices les plus courants qu’ils subissent, la maltraitance financière occupe le haut du pavé avec 32,7 % des plaintes des quelque 4000 personnes qui communiquent avec la Ligne Aide Abus Aînés chaque année.

J’applaudis aux mesures visant la prévention eu égard aux intervenants du secteur financier et aux procureurs aux poursuites criminelles et pénales. Toutefois, je demeure perplexe sur un plan d’action « sans dents »…Oui à la bientraitance pour autant qu’elle soit appuyée par des sanctions pénales, à défaut de quoi ce plan d’action risque de se retrouver dans le catalogue des vœux pieux!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *