Tribune Libre
12:03 5 juillet 2017 | mise à jour le: 5 juillet 2017 à 12:03 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Et si c’était vous…!

OPINION. La saga opposant Omar Khadr au gouvernement canadien semble tirer à sa fin. En effet, le gouvernement Trudeau s’apprêterait à lui offrir ses excuses en plus d’une indemnité de 10,5 millions de dollars. Une indemnité qui a suscité un tollé de protestations sur les médias sociaux, certains internautes qualifiant cette somme de scandaleuse.

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

En 2002, alors qu’il n’avait que 15 ans, Omar Khadr a été capturé par les États-Unis en Afghanistan et accusé d’avoir jeté une grenade qui a tué un soldat américain. Il a ensuite passé 2920 jours à la prison américaine de Guantanamo, où il a été torturé, battu et placé en isolement. À l’époque, ni le gouvernement libéral ni celui des conservateurs n’étaient intervenus pour venir en aide à Omar Khadr, en vertu des conventions internationales sur les enfants-soldats. Finalement, en 2010, M. Khadr a accepté de plaider coupable à cinq accusations de crime de guerre devant une commission militaire, afin de pouvoir quitter Guantanamo et revenir au Canada.

Aux dires de Me Dennis Edney, avocat d’Omar Khadr, « C’est un dossier où le Canada a violé les droits d’un de ses citoyens, qui était mineur au moment où il a été arrêté en Afghanistan […] On ne lui a jamais accordé le statut de mineur qu’on aurait dû lui accorder en vertu des obligations internationales du Canada. »

En ce qui a trait à Maher Arar, qui a reçu en 2007 plus de 10 millions de dollars d’Ottawa pour avoir été, cinq ans plus tôt, expulsé en Syrie, où il a été torturé, « les esprits bornés qui se plaignent de l’indemnisation d’Omar Khadr réclameraient 1 milliard de dollars si une fraction de ce qui lui est arrivé leur arrivait à eux », a-t-il déclaré sur Twitter.

Et si c’était vous qui aviez subi un tel traitement, accepteriez-vous l’indemnité?

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *