Tribune Libre
14:26 18 février 2017 | mise à jour le: 18 février 2017 à 14:26 temps de lecture: 2 minutes

Du bonbon pour Couillard

La saga opposant Gérard Bouchard au premier ministre Philippe Couillard concernant le projet de loi régissant le port des signes religieux ostensibles pour les juges, les procureurs de la Couronne, les policiers et les gardiens de prison a repris du poil de la bête, particulièrement depuis la volte-face de Charles Taylor sur l’interdiction des signes religieux pour les agents de l’État exerçant un pouvoir de coercition.

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

Un revirement de cap qui, aux dires de Gérard Bouchard, a servi de prétexte à Philippe Couillard pour tourner le dos au consensus qui se dessinait au sein des partis de l’opposition…En bref, « du bonbon » pour le premier ministre!

Or, il m’apparaît qu’un tel revirement de situation risque de reporter le débat à sa case départ, une hypothèse pour le moins décevante compte tenu du temps et des énergies que les députés de l’opposition ont dû consentir pour en arriver à un consensus acceptable.

Un recul déplorable qui vient en contradiction flagrante avec les belles paroles du premier ministre prononcées lors des événements tragiques de la mosquée de Québec au sujet de sa volonté de « rapprochement » avec la communauté musulmane…Eh bien, M. Couillard, pour le rapprochement, on repassera!

Henri Marineau
Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *