Tribune Libre
15:10 3 décembre 2017 | mise à jour le: 15 novembre 2018 à 20:33 temps de lecture: 2 minutes

Fusion pour Québec solidaire

Surprenant la résolution des membres de Québec solidaire (QS) à l’effet de mettre sur pied une assemblée constituante dite « fermée », c’est-à-dire qui aboutira nécessairement avec la rédaction d’une Constitution d’un État québécois souverain, au lendemain d’une victoire électorale.

En effet, à mes yeux, QS n’a jamais mis en exergue la souveraineté du Québec, ayant en mémoire la sortie révélatrice d’Amir Khadir il y a quelques années : « L’indépendance si nécessaire mais pas nécessairement l’indépendance ». Cette soudaine « conversion » de QS incarnait pour Option nationale (ON) la condition sine qua non pour adhérer à la fusion avec QS.

Toutefois, ce sont les délégués d’ON qui auront le dernier mot. En effet, ils se prononceront sur la dissolution de leur formation politique au sein de QS lors d’un congrès extraordinaire, le 10 décembre prochain. L’issue du vote apparaît plus incertaine dans les rangs du parti créé il y a six ans par l’ex-député péquiste Jean-Martin Aussant, les partisans et les opposants à la fusion se livrant une rude bataille.

À mon sens, cette « lune de miel » entre les deux partis risque de tourner en conflit au sein des militants d’ON, notamment pour des raisons de conviction souverainiste ancrées solidement au sein des fondateurs du parti, une orientation qui m’apparaît fragile chez QS…Une histoire à suivre…

Par Henri Marineau

Articles similaires

13:23 25 mars 2017 | mise à jour le: 25 mars 2017 à 13:23 temps de lecture: 2 minutes
Fusion ON/QS
13:23 25 mars 2017 | mise à jour le: 25 mars 2017 à 13:23 temps de lecture: 2 minutes
Fusion ON/QS

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *