Tribune Libre
14:33 20 décembre 2017 | mise à jour le: 20 décembre 2017 à 14:33 temps de lecture: 2 minutes

Des sinistrés à bout de souffle

L’entrevue réalisée par Anne-Marie Dussault dans le cadre de l’émission 24/60 du 19 décembre auprès de M. Michel Papineau, un sinistré de Gatineau lors des inondations du printemps dernier, a fait ressortir sans équivoque toutes les souffrances physiques, morales et psychologiques auxquelles sont confrontés les quelque 4000 sinistrés qui ont dû être évacués de leur résidence.

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

De son côté, le ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, reconnaît que le plan d’aide aux sinistrés était trop « complexe », un acte de contrition qui n’a pas du tout touché M. Papineau qui plaide avec vigueur et émotion qu’ « il faut mettre en œuvre des solutions rapides. C’est demain que les sinistrés en ont besoin. Pas dans cinq jours, pas dans trois mois. »

Il est minuit et quart M. Coiteux! Des sinistrés sont à bout de souffle, plusieurs sont en dépression, d’autres ont fait des crises cardiaques, d’autres sont en instance de divorce à cause des tensions auxquelles ils sont soumis Qu’attendez-vous pour agir en tant que ministre « responsable » de la Sécurité publique? C’est une question de survie…

Henri Marineau

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *