Tribune Libre
13:40 15 mars 2017 | mise à jour le: 15 mars 2017 à 13:40 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Le pari de Martine

Bien que la députée provinciale de Vachon, Martine Ouellet, allègue que son nouveau cumul de fonctions, à titres de députée provinciale et chef fédéral du Bloc québécois, « ne constitue aucun problème puisque [sa] situation n’est pas différente des autres chefs de partis, qui sont également députés », force est de constater qu’elle crée un précédent qui risque de l’éconduire dans des sentiers pour le moins embarrassants.

À mes yeux, le problème le plus aigu émane du fait qu’elle se retrouve sur deux paliers de gouvernements et, qu’à ce titre, elle ne peut bénéficier des pouvoirs dévolus aux deux fonctions qu’elle occupera, notamment au chapitre de la légitimité nécessaire pour pouvoir occuper adéquatement ses deux rôles. En termes clairs, à force de courir deux lièvres à la fois, elle risque de les perdre tous les deux!

Conséquemment, le statu quo m’apparaît illusoire. À mon avis, le Bloc québécois se doit de dégager les sommes nécessaires pour permettre à Mme Ouellet de jouer pleinement son rôle de chef de parti d’une part, et la députée de Vachon doit démissionner de son poste de députée provinciale d’autre part, à défaut de quoi le fait d’être assise entre deux chaises la conduira inévitablement dans un cul-de-sac politique fatal. 

Henri Marineau

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *