Tribune Libre
11:16 23 mars 2017 | mise à jour le: 23 mars 2017 à 11:16 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: C’est pas d’ma faute!

OPINION. Depuis le cafouillage de l’autoroute 13, où quelque 300 automobilistes sont demeurés immobilisés 12 heures dans la neige, les créations d’enquêtes et les sanctions de la part des ministres de la Sécurité publique, Martin Coiteux, et des Transports, Laurent Lessard, ne cessent d’affluer.  

À titre d’exemples, l’enquête externe de l’ex-sous-ministre Florent Gagné, l’embauche de Michel Doré, spécialiste en gestion de crise, le congédiement d’une sous-ministre adjointe en matière de sécurité civile et la nomination d’un nouveau directeur des mesures d’urgence à la Sûreté du Québec suite à la mise à pied de deux officiers.

Toutefois, nonobstant les interventions des partis d’opposition, en aucun moment, la responsabilité ministérielle n’a été abordée par le premier ministre Philippe Couillard qui continue d’exonérer ses deux ministres Coiteux et Lessard de tout blâme dans ce cafouillage.

Pourtant, en vertu de cette responsabilité ministérielle, les ministres doivent répondre, devant l’Assemblée nationale, non seulement de leurs propres actions, mais aussi de celles de leurs fonctionnaires. Ils pourraient même être forcés de démissionner en raison d’un cas important de mauvaise gestion.

Conséquemment, il m’apparaît essentiel qu’une personne qualifiée et objective enquête sur ladite responsabilité des ministres eu égard aux devoirs qu’ils auraient dû exercer au moment des événements dramatiques qui se sont produits sur l’autoroute 13…C’est une question d’équité envers « tous » les intervenants impliqués dans ce dossier.

Par Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *