Tribune Libre
11:55 6 mars 2017 | mise à jour le: 6 mars 2017 à 11:55 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Le jeu du chat et de la souris

OPINION. Alors que la saga alléguant que les agences américaines du renseignement ont conclu que la Russie s’est ingérée dans la campagne électorale américaine en vue de voir Donald Trump l’emporter aux dépens de sa rivale démocrate Hillary Clinton, la Maison-Blanche a demandé au Congrès de faire enquête pour déterminer si le président Barack Obama a abusé de ses pouvoirs relativement à l’élection présidentielle 2016.

Un véritable jeu du chat et de la souris qui continue de nuire considérablement à l’image des États-Unis eu égard à leur histoire démocratique qui s’est toujours enorgueillie d’être un chef de file en cette matière. Une guéguerre de coulisses qui se joue à rideaux ouverts au grand dam de la sacrosainte Maison-Blanche.

Peu importe ce qu’il adviendra de ces allégations pour le moins compromettantes, l’aura américain risque d’en subir des conséquences lourdes affectant de plein front la crédibilité présidentielle, une situation pour le moins inquiétante.

Un jeu de cache-cache qui prend toute la place de la scène politique de la Maison-Blanche au détriment de certains dossiers majeurs, notamment en termes de politiques extérieures américaines qui risquent de passer sous le radar des médias et qui orienteront, pour des années à venir, la position des États-Unis sur le plan international…

Dans ces circonstances, il me paraît urgent que ce jeu du chat et de la souris soit concentré entre les mains des enquêteurs et que la présidence reprenne ses lettres de noblesse pour la plus grand bien de la terre de l’Oncle Sam!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *