Tribune Libre
12:20 7 mars 2017 | mise à jour le: 7 mars 2017 à 12:20 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Vingt ans plus tard

OPINION. Il y a 20 ans, le gouvernement du Québec adoptait une Loi sur l’équité salariale entre les hommes et les femmes. Or, force est de constater qu’encore aujourd’hui les femmes au travail, à travail égal, se retrouvent souvent sous-rémunérées par rapport aux hommes.

C’est sans compter les nombreux écueils auxquels les femmes doivent faire face eu égard au style de gestion démesurément exigeant qu’elles doivent emprunter pour arriver à survivre dans un monde masculin où l’autoritarisme prédomine. Une stratégie qui met en relief des femmes accusées de « frustrées ».

Or, il m’apparaît que la lutte à une véritable « égalité » entre les hommes et les femmes doit se jouer sur le terrain de la « complémentarité », à savoir que les femmes doivent se sortir de ce dilemme où elles se sentent obligés de gérer « comme des hommes » alors qu’elles devraient plutôt user de leurs qualités « humaines » pour apporter à l’ensemble de la gestion d’entreprises cette touche de conciliation indispensable à toute entreprise désireuse d’améliorer son rendement.

Alors, mesdames, continuez à vous battre pour vos droits les plus élémentaires tout en inculquant au monde du travail un climat davantage ouvert à la qualité des relations de travail…et peut-être qu’alors la société reconnaîtra votre apport à son amélioration qualitative du travail.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *