Tribune Libre
14:16 12 avril 2017 | mise à jour le: 12 avril 2017 à 14:16 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: La clause dérogatoire pour emprisonner sans procès

On peut se demander où le PQ voit un avantage à utiliser la clause dérogatoire pour emprisonner des individus plus longtemps sans procès. 

Lorsque la preuve est solide, il y a moyen de faire un procès dans des délais raisonnables. Par contre, si la preuve est faible, la poursuite pourrait facilement étirer les délais tout en gardant un innocent présumé derrière les barreaux. Cela permet une condamnation sans procès puisque la sentence de prison est purgée à l’avance. La police n’a même plus besoin de fabriquer de fausses preuves sur un suspect mais seulement de laisser s’éterniser l’enquête.

La force des pays développés réside dans leur charte des droits et libertés. Par des clauses dérogatoires, on peut agir comme des sociétés qu’on dit en voie de développement où les autorités peuvent violer impunément les droits des individus. Dans les médias, on peut plus facilement convaincre le public de la culpabilité d’un suspect que dans un procès bien mené. Bref, on viole les droits des individus sous les applaudissements du public et de politiciens manipulés ou manipulateurs.

Est-ce là le genre de pays proposé par le PQ?

 

 

 

Jeannot Vachon 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *