Tribune Libre
12:34 6 juin 2017 | mise à jour le: 6 juin 2017 à 12:34 Temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Badawi, de la parole aux actes

OPINION. En janvier dernier, la famille de Raif Badawi, emprisonné depuis bientôt cinq ans en Arabie saoudite pour avoir prôné la libéralisation du régime saoudien, a rencontré le premier ministre Trudeau qui avait déclaré « qu’il faisait des affaires ». Depuis lors, « il ne s’est pas engagé », déplore Mireille Elchacar d’Amnistie internationale qui avait pourtant senti le « sincère appui » de Justin Trudeau.

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

Devant l’Hôtel de Ville de Sherbrooke, le vendredi 2 juin, s’est tenue la 127e vigile en soutien au blogueur de 33 ans, condamné à 1000 coups de fouet, dix ans d’emprisonnement et 290 000 $ d’amende.

Pour sa part, Amnistie internationale, dans une lettre envoyée à M. Trudeau, l’exhorte à passer de la parole aux actes et à exiger « le respect par l’Arabie saoudite de ses obligations internationales comme signataire des conventions relatives aux droits humains ».

Il est plus que temps que le Canada mette fin à ce « calvaire sans fin » que vit Raif Badawi… Allez, M. Trudeau, démontrez au monde entier que votre foi envers la Charte des droits et libertés n’est pas seulement de la poudre aux yeux mais qu’elle incarne dans les faits une réelle conviction!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *