Tribune Libre
11:50 27 juin 2017 | mise à jour le: 27 juin 2017 à 11:50 Temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: Fusion QS/ON

OPINION. Le processus de négociation entre Québec solidaire (QS) et Option nationale (ON) en vue d’une éventuelle fusion est maintenant en cours. À mon avis, le plus gros « morceau » de la négociation réside dans la mise sur pied d’une assemblée constituante envers laquelle les deux partis ont des visions fort différentes.

Tribune libre (Photo TC Media – Archives)

D’un côté, QS ne veut pas imposer de mandat à l’assemblée sur ce sujet, laquelle pourrait, par exemple, soumettre à un référendum un projet qui ne propose pas l’indépendance. De l’autre côté, ON propose la création d’une assemblée constituante comme moyen de soumettre à un référendum l’indépendance du Québec.

Une nuance qui démontre, à mes yeux, la différence fondamentale entre les deux partis concernant l’ardeur de leurs convictions souverainistes, une plaque tournante essentielle à l’accession du Québec à son statut de pays. Une prise de position de la part de QS qui n’est pas sans nous rappeler la désormais phrase célèbre d’Amir Khadir : « L’indépendance si nécessaire mais pas nécessairement l’indépendance. »

En bref, cette tentative de fusion est vouée à l’échec compte tenu de cette barrière idéologique qui les sépare sur les pouvoirs d’une éventuelle assemblée constituante. À mes yeux, au terme de ces discussions, chacun s’en retournera dans ses quartiers sans avoir changé un iota sur sa démarche.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *