Chroniques
07:01 11 mars 2021 | mise à jour le: 11 mars 2021 à 07:01 temps de lecture: 4 minutes

Bravely Default 2: le retour des guerriers de la lumière sur Nintendo Switch 

Bravely Default 2: le retour des guerriers de la lumière sur Nintendo Switch 
/Photo graciieuseté

La série Bravely, inspirée de la saga Final Fantasy de Square Enix, fait son entrée sur la console hybride de Nintendo avec Bravely Default 2

Les amoureux de jeux de rôles de type jRPG ayant déjà eu une console Nintendo 3DS ont forcément connu Bravely Default et peut-être même Bravely Second: End Layer, les premiers titres publiés en Amérique du Nord. Bien entendu, d’autres variantes ont existé au Japon, soit Bravely Archive et Bravely Default: Fairy’s Effect, tous deux sur mobile, ainsi que Bravely Default: Praying Brage, un jeu gratuit sur plateforme web.

Un nouveau jeu jRPG qui ne pouvait demander mieux comme console

Comme plusieurs d’entre vous le savent, j’adore les jeux RPG, Tactical RPG, Action RPG et, surtout, les jRPG. Quand Bravely Default 2 a été annoncé la première fois, je ne pouvais retenir mon «YES!» en brandissant mon poing de satisfaction. D’autant plus que le jeu a été annoncé exclusivement sur la console Nintendo Switch.

Certains me demanderont probablement «pourquoi la Switch» et, à ceux-ci je réponds : «Les premiers jeux sont sortis sur la console Nintendo 3DS et ont eu une énorme vague d’amour de la part des gens. De l’ajouter exclusivement sur la Nintendo Switch permettra également aux gamers de revivre la nostalgie des jeux 3DS dès qu’ils sortiront la console de son socle pour le jouer en mode portable!».

L’histoire derrière Bravely Default 2

Contrairement à Bravely Second: End Layer, ce nouveau titre n’est pas une suite directe au premier Bravely Default. Pour les nouveaux joueurs, vous serez donc heureux de savoir que vous n’êtes pas obligés d’y avoir joué pour comprendre le concept de celui-ci. De plus, le jeu est entièrement en français hormis des voix qui sont en anglais ou en japonais.

Le gameplay du jeu, superbes mécaniques et niveau de difficulté modifiable

En premier lieu, le jeu est un jRPG au tour par tour où vous pouvez voir vos ennemis sur la carte et, une fois en contact avec eux, enclencher un combat entre vos alliés et vous ainsi qu’une horde de méchants. Vous aurez à gérer une équipe de quatre aventuriers avec, de temps en temps, un personnage de soutien qui se joindra à vous dans votre périple. Celui-ci, cependant, ne sera pas contrôlé par vous-même.

Vous avez un système de classes multiples qui sera disponible. Les Astérisques trouvés vous permettront de changer celles-ci. Pour bien agencer le tout, vous aurez la possibilité de combiner deux classes tout au long de votre aventure.

Les combats

Pour ce qui a trait aux combats, le tout se joue au tour par tour selon l’agilité de chaque personnage. Là où il y a une légère différence avec les autres jRPG, mais qui existait par le passé, c’est ce que l’on appelle le «Brave/Default».

Lorsque vous utilisez souvent vos compétences de classe, il vous sera également possible de faire une attaque spéciale sur vos ennemis qui fera de lourds dégâts et, pendant un certain moment, boostera les dégâts de vos comparses.

À la fin de chaque combat, vous accumulerez des points d’expérience (EXP) ainsi que des points de classe (CP) qui vous feront progresser en niveau ainsi qu’en compétences de votre classe principale. Cela dit, certains objets vous permettront aussi d’avoir un boost d’EXP ou de CP à l’utilisation également.

Finalement, que dire de plus?

Le jeu offre trois modes de difficulté: facile, normal et difficile. La trame sonore est belle, l’histoire est intrigante, les dialogues sont parfois un brin inutiles, mais vous avez l’option de les passer et vous avez même l’opportunité d’accélérer la vitesse des combats. Le petit côté «chibis» est un peu dépassé, mais, ça demeure de concept avec la série originale ainsi même que des vieux jeux Final Fantasy qui ont eu droit à des refontes 3D par le passé, comme les Final Fantasy IV, V et VI.

Le jeu est disponible depuis le 26 février.

Un énorme «Merci» à Square Enix et à Nintendo of Canada pour la copie du jeu!

Pour suivre Patrick: https://www.lebetatesteur.ca || http://www.facebook.com/lebetatesteur

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *