Chroniques
13:32 27 juillet 2020 | mise à jour le: 27 juillet 2020 à 13:32 temps de lecture: 3 minutes

Ghost of Tsushima: bienvenue à la fin du 13e siècle

Ghost of Tsushima: bienvenue à la fin du 13e siècle
Véritable amoureux de jeux vidéo depuis son premier coup de cœur, le jeu River Raid d’Activision sur la console Atari 2600, Patrick Tremblay est chroniqueur pour M2 Gaming Canada. Fervent joueur de jeux de type RPG ou jRPG, il avoue se laisser néanmoins tenter par de sympathiques et intenses rogue-lites tel Dead Cells ou même Streets Of Rogue. Sa console de prédilection a toujours été chez SONY mais il se laisse aujourd’hui séduire par Nintendo depuis l’arrivée de la Switch.

Sony a lancé récemment Ghost of Tsushima, par Sucker Punch Productions, sa toute nouvelle exclusivité qui marquera également la fin de celles-ci sur la console de salon Playstation 4. 

Ce jeu de type aventure-action en monde ouvert se déroule sur l’île de Tsushima, une petite île japonaise située entre la République de Corée et le Japon, lors du premier assaut de l’empire mongol sur le Japon à la fin du 13e siècle.

Basé sur des récits ancestraux retrouvés au Japon et en Mongolie, cette superbe adaptation riche en beauté autant visuelle qu’auditive vous plongera dans l’histoire de Jin Sakai, un des seuls samouraïs ayant survécu à la prise d’assaut de la plage de Komoda par Khotun Khan (nom fictif, mais représentant Kublai Khan) et son armée.

Les quelque 80 samouraïs ayant tant bien que mal tenté de protéger l’île furent décimés rapidement, démontrant également la différence de force qu’avait l’empire mongol comparativement à ces combattants de l’honneur.

Sauvé par une voleuse, vous apprendrez rapidement que de vous battre «comme un samouraï» ne vous permettra pas de sauver l’île et de laver votre honneur. Il vous faudra donc prendre la voie du «fantôme» et apprendre à maîtriser différents arts du combat afin de venir à bout de vos assaillants fourbes.

Sucker Punch Productions n’y sont pas allés de main morte pour présenter ce nouveau titre. Étant même allés jusqu’à se rendre à quelques reprises sur l’île de Tsushima afin de s’imprégner de celle-ci, ils ont offert un bijou de jeu.

En premier lieu, l’histoire ainsi que ses mœurs et légendes, est superbe. La narration, qu’elle soit en français, en anglais ou même en japonais, est digne d’un film. Les décors et la musique sont tout simplement sublimes et nous donnent envie de poursuivre l’aventure encore plus chaque fois pour en voir le contenu et les divers paysages par-delà les montagnes et les forêts au gré du vent.

Le style de combat, à la fois rapide et complexe, offre au joueur du plaisir et des défis qui rappellent que tout n’est pas que «frapper, frapper et encore frapper  sans pour autant être aussi ardu que Sekiro: Shadows Die Twice.

Et pour les fans, le mode «Photo» offre également la possibilité de prendre de superbes clichés avec une multitude d’options allant même à choisir les particules qui tombent du ciel et la force du vent.

Définitivement, ce jeu est un bijou! Que dis-je; un chef-d’œuvre qui marquera l’imaginaire des fans du Japon féodal, des animes, des mangas et des vieux films de samouraïs d’Akira Kurosawa!

 

Pour suivre Patrick et toute la bande de M2 Gaming Canada : http://www.m2gaming.ca https://www.youtube.com/m2gamingcanada

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *