Chroniques
15:45 3 mars 2020 | mise à jour le: 3 mars 2020 à 15:45 Temps de lecture: 8 minutes

Le tour d’honneur de Beenox

Le tour d’honneur de Beenox
Véritable amoureux de jeux vidéo depuis son premier coup de cœur, le jeu River Raid d’Activision sur la console Atari 2600, Patrick Tremblay est chroniqueur pour M2 Gaming Canada. Fervent joueur de jeux de type RPG ou jRPG, il avoue se laisser néanmoins tenter par de sympathiques et intenses rogue-lites tel Dead Cells ou même Streets Of Rogue. Sa console de prédilection a toujours été chez SONY mais il se laisse aujourd’hui séduire par Nintendo depuis l’arrivée de la Switch.

À quelques mois de son 20e anniversaire, la compagnie de jeux vidéo Beenox a de quoi fêter et être fière. Depuis le lancement du jeu Crash Team Racing Nitro-Fueled le 21 juin dernier, Beenox a remporté de nombreux honneurs qui ont fait rayonner son studio et son expertise établie ici à Québec partout à travers le monde.

L’expérience authentique de Crash Team Racing que Beenox a su remastériser avec brio sur PlayStation 4, Xbox One et Nintendo Switch lui a mérité plusieurs reconnaissances de la part du public et de l’industrie du jeu vidéo :

  • Gagnant: The Game Awards 2019, catégorie: Best Sports/Racing Game
  • Gagnant: IGN Best of 2019, catégorie: Best Racing Game
  • Gagnant: 2019 Playstation Blog, catégorie: Best Sports Game
  • Gagnant: 2019 Game Critics Awards, catégorie: Best Racing Game
  • Gagnant: 2019 Brazil Game Awards, catégorie: Best Racing Game
  • Nomination: 23rd Annual D.I.C.E. Awards, catégorie: Racing Game of the Year
  • Nomination: 2019 NAVGTR Awards, catégorie: Game, Classic Revival

En plus de cette reconnaissance inégalée, le studio est particulièrement fier de tout le contenu additionnel développé sur ce jeu par son équipe. En effet, la communauté du jeu vidéo a souligné à de nombreuses reprises la qualité et la quantité du contenu qui répondaient aux attentes des joueurs nostalgiques de la franchise Crash Brandicoot et des nouveaux joueurs avides de la connaître.

Près de neuf mois après son lancement, le jeu propose 40 pistes, 12 arènes de combat, 51 personnages, 321 costumes, 40 châssis et au-delà de 760 millions de combinaisons de karts.

Le dernier Grand Prix développé par Beenox pour Crash Team Racing Nitro-Fueled a été mis à la disposition des joueurs en février dernier. Ce dernier chapitre équivaut à un tour d’honneur pour l’équipe de Beenox qui a déjà gagné le cœur des fans, des médias et de la communauté du jeu vidéo.

(Photo gracieuseté)

Nous en avons donc profité pour discuter avec Thomas Wilson, cofondateur et directeur créatif afin d’en savoir un peu plus!

 

Vous vous êtes dirigés aux The Game Awards en décembre 2019 ou vous avez remporté le Best Racing/Sports Game, s’agit-il d’un prix que vous convoitiez beaucoup?

«En fait, c’est la plus grosse reconnaissance que nous ayons reçue sur n’importe quel jeu que nous avons publié. C’était LE prix convoité qu’on espérait le plus remporter.»

Avec tous les cinq prix que vous avez remportés, nous notons même le Best Sports Game 2019 du Playstation Blog, c’est quelque peu particulier, non?

«C’est sûr qu’un jeu de course, c’est considéré comme un jeu de sports. C’est néanmoins très particulier d’avoir gagné le prix avec les différents nominés et l’on est très fiers de cela.»

«Comment vous êtes-vous senti, autant l’équipe que toi, quand vous avez vu l’abondance des prix et des nominations qui ont plu de partout pour en plus obtenir le prestigieux trophée des The Game Awards?»

«C’est sûr que c’est un extrême sentiment de fierté. Pour ma part, ça fera bientôt vingt ans que je fais carrière dans ce domaine et en vingt ans de carrière nous avons eu la possibilité de remporter deux prix qui étaient aux The Canadian Video Game Awards pour deux jeux que nous avions faits sur 3DS. Mais quand on considère qu’après vingt ans, c’est la première fois qu’on obtient autant de reconnaissances, c’est vraiment un grand sentiment de fierté parce que c’est le cheminement et le point culminant d’une carrière. Étant donné que c’est un projet que j’avais extrêmement à cœur, je l’ai dirigé étroitement comme directeur créatif et c’était un peu comme «mon bébé», sans vouloir me l’approprier bien entendu. D’avoir mis autant d’énergie et que l’équipe ait travaillé aussi fort pour finalement être reconnue dans plusieurs catégories dans plusieurs médiums, on capote! C’est une très belle reconnaissance et ça nous donne le sentiment du devoir accompli et que toute l’énergie que l’on a mise et toutes les décisions que nous avons prises ont été récompensé par ces prix.»

Comme vous le savez, la compagnie de jeux BluePoint Games est reconnue pour être une compagnie de « Remasters » et de « Remakes ». Est-ce que vous pensez que l’engouement pour le remaster de Crash Team Racing vous place dans la même zone ou la possibilité d’avoir des titres complètement nouveaux demeure intéressante?

«Pour Beenox, chaque projet est différent et chaque projet présente son lot de défis. Quand on regarde les historiques de Beenox, nous avons touché à beaucoup de jeux différents. Que ce soit des projets avec Dreamworks, les Spider-Man, la franchise Guitar Hero, de nombreuses années sur la franchise Skylanders et tout ça avant de tomber sur Call of Duty avec notre collaboration étroite pour le remaster de Call of Duty : Modern Warfare pour par la suite développer du contenu pour Black OPS 4 et le tout nouveau Modern Warfare. Là, Crash Team Racing, qui se voulait un remaster à la base, est devenu beaucoup plus que ça puisque nous avons eu l’opportunité de discuter avec Activision sur le fait que nous désirions que ce soit plus qu’un simple remaster. Pour moi, la créativité, il y en a partout et tout le temps. C’est sûr qu’en tant que directeur créatif, on aime ça pouvoir développer des jeux à partir de zéro. Mais quand on travaille sur des franchises aussi populaires que celles que nous avons touchées, on tente de s’approprier le projet et en faire comme si c’était quelque chose qui partait de zéro.»

Le jeu est sorti il y a 8 mois et possède en ce moment 40 pistes, 12 arènes, 51 personnages et une panoplie de costumes et de pièces pour les voitures. Avez-vous l’intention de développer encore autant de contenu pour la prochaine année?

«S’il y avait un Record Guinness pour le jeu ayant le plus de personnages jouables, je suis sure que nous remporterions le record sur ce point puisque je pense qu’aucun autre jeu de course ne propose plus de cinquante personnages jouables! Bien que le jeu soit un jeu de course, pour moi, c’était important que ce soit un jeu de personnages et que ceux-ci soient au centre de l’attention du début de la course jusqu’au podium. Sinon, pour répondre à ta question, on a sorti un blogue récemment pour informer les joueurs que le huitième grand prix, celui actuel, était le dernier. Cela dit, il y aura d’autres personnages, d’autres véhicules, des time trials des développeurs à l’interne, des surprises et autres qui resteront encore avec la prochaine grande mise à jour avec, en plus, un système de « challenges » journaliers, hebdomadaires et les « Pro Challenges » pour permettre aux joueurs de continuer d’être récompensés en Whumpa Coins. La prochaine mise à jour sera notre dernière majeure, nous nous dirigeons vers d’autres projets.»

Ah oui? Comme… Crash Bash?

«Ha Ha Ha! Tu te doutes bien que nous n’avons pas le droit de parler de nos projets. Ça, ça vient de la bouche d’Activision directement.»

Et… sachant que la Playstation 5 et la Xbox Series X arrivent très bientôt, est-ce que le jeu sera porté sur ces nouvelles consoles?

«Encore une fois, ce type d’information ne peut venir que d’Activision. C’est eux qui ont la responsabilité des annonces des projets.»

Et sinon… comment se sent-on de voir des joueurs passer le mode aventure au complet en moins de 50 minutes en speedrun?

«Ça, ça nous fascine toujours. Ça m’impressionne! Même si je suis le directeur créatif je suis incapable de battre certains de nos développeurs parce qu’ils maîtrisent mieux que moi le « drift ». De plus, même si on sait qu’on développe un jeu pour le commun des mortels, il y aura toujours une personne quelque part qui va nous surprendre soit en faisant des choses à quoi tu ne t’attends pas ou même à carrément briser le jeu. Quand on a regardé la vidéo du speedrunner, c’était impressionnant de le voir passer au travers aussi rapidement. Je le voyais exploiter et passer par des endroits que je ne me doutais même pas, comme dans Hot Air Skyway où il passe littéralement dans les nuages pour atterrir sur la piste de l’autre côté. C’est vraiment avec des techniques avancées qu’on peut atteindre ce niveau-là!»

Dernière question : Beenox va fêter son 20e anniversaire au mois de mai. Mis à part les jeux vidéo, y a-t-il de gros projets pour la compagnie pour ses 20 ans?

« Nous avons l’intention de célébrer le 20e anniversaire. Nous ne savons pas encore comment, mais on va définitivement le souligner!»

 

Pour suivre Patrick et toute la bande de M2 Gaming Canada : http://www.m2gaming.ca https://www.youtube.com/m2gamingcanada

 

(Photo gracieuseté)

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *