Chroniques
15:14 13 février 2010 | mise à jour le: 13 février 2010 à 15:14 temps de lecture: 3 minutes

Les Conservateurs visent Justin Trudeau

Les Conservateurs de Stephen Harper au Québec ont trouvé une façon habile de semer la zizanie entre Justin Trudeau et son chef Michael Ignatieff.

Tout ça avec l’argent des contribuables!

Ils ont fait imprimer quelques milliers de dépliants style « bulletin du député » qui rapporte des propos méprisants que Trudeau a prononcé envers Ignatieff lors du congrès au leadership libéral de décembre 2006.
À l’époque, Trudeau, qui appuyait Gerard Kennedy au leadership, avait dit qu’Ignatieff « avait peut-être l’intelligence mais peut-être pas la sagesse nécessaire » pour devenir leader du Parti libéral.

Trudeau fils a bel et bien prononcé ces mots. Mais plus tard, une fois Ignatieff devenu chef, Justin Trudeau a crû bon d’ajouter, de façon laconique, « c’est peut-être moi qui a manqué de sagesse. » Du Justin Trudeau à son meilleur!

Les conservateurs ont posté ces dépliants méprisants dans une vingtaine de circonscriptions au Québec – soit celles où le parti au pouvoir risque de nuire aux libéraux.

En vertu de la Loi du Parlement un député a le droit de faire imprimer un bulletin d’information sur les travaux de la Chambre des communes et le distribuer à ses électeurs. Mais il y a une faille dans la Loi qui permet à 10 % des dépliants d’être distribués gratuitement dans un autre comté.

Et c’est cette clause que les conservateurs utilisent pour passer leur message contre Justin Trudeau.

C’est de la petite politique de bas étage. Pire encore, tout cela se fait aux frais des contribuables. Dans certains cas les dépliants sont ‘passés’ sur le compte d’un député conservateur qui n’habite même pas au Québec.

Trudeau pourrait toujours se plaindre au Président de la Chambre des communes, Peter Milliken, mais c’est impossible car la Chambre ne reprendra pas ses travaux avant le 3 mars.

Pendant ce temps, les Québécois dans une vingtaine de comtés auront eu le temps en masse de lire tous les dépliants reçus.

Trudeau est le plus dangereux des libéraux du Québec selon les conservateurs car il ‘tire’ fort chez les fédéralistes.

Le jeune député de Papineau est particulièrement apprécié de la communauté haïtienne de Montréal où il travaille corps et âme depuis un mois.

Il reste à voir si cette tactique conservatrice réussit.

Articles similaires

14:44 5 décembre 2019 | mise à jour le: 5 décembre 2019 à 14:44 temps de lecture: 2 minutes
L’arroseur arrosé

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *