Opinion
06:51 14 mars 2021 | mise à jour le: 14 mars 2021 à 11:55 Temps de lecture: 2 minutes

Yvon Bussières, le sens du devoir

Yvon Bussières, le sens du devoir

Élu sans interruption dans son district de Montcalm-Saint-Sacrement depuis 1993, soit pendant 28 ans, le conseiller municipal indépendant Yvon Bussières ne sollicitera pas un huitième mandat en novembre 2021.Une page d’histoire se tourne après le départ de cette figure de la vie politique municipale de Québec.

Nonobstant sa présence constante aux réunions de Conseil municipal de la Capitale nationale pendant toutes ces années, je retiendrai de M. Bussières son sens du devoir sans borne autant pour les électeurs de son district que pour les citoyens de Québec en général.

À cet effet, je me rappelle qu’un jour où nous l’avions invité à réaliser la première pelletée de terre destinée à la plantation d’arbres sur le terrain arrière de notre école, Yvon Bussières s’était fait un devoir d’accepter et ce, malgré le fait qu’aucun autre invité des scènes politiques provinciale et fédérale n’ait acquiescé à notre invitation.

Avec les années, Yvon Bussières faisait figure de proue sur la scène politique municipale, notamment pour ses positions teintées d’une longue expérience. À cela, s’ajoutaient ses interventions desquelles émanaient sa petite touche de gros bon sens qui lui conférait une crédibilité bien établie.

Un sincère merci à vous, M. Bussières, pour toutes ces années consacrées sans relâche au bien public des citoyens de la Ville de Québec…On peut, sans se tromper, affirmer que le devoir accompli aura marqué votre carrière politique minicipale!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *