Opinion
06:29 6 mars 2021 | mise à jour le: 8 mars 2021 à 18:32 temps de lecture: 2 minutes

Pérenniser le parc hivernal du golf de Cap-Rouge

Pérenniser le parc hivernal du golf de Cap-Rouge

Chaque année durant la saison froide, le golf de Cap-Rouge devient ce que l’on pourrait appeler un parc hivernal. À la suite du succès de la formule, et ce particulièrement en 2021, il serait important de s’assurer que cet espace restera accessible aux citoyens dans le futur pour pratiquer leur sport d’hiver. Actuellement, aucune garantie d’accès n’est assurée dans le temps pour le ski de fond et la glissade.

En effet pour le ski de fond, il faut savoir que l’entente entre la ville de Québec et le golf est renouvelée annuellement en échange d’une contribution financière de la municipalité. Quant à la glissade, elle est tolérée par le CGCR jusqu’à ce jour. Même si les dirigeants actuels se disent en faveur du concept, le projet immobilier déposé par le CGCR ne présente actuellement aucune garantie quant à la continuité des activités hivernales.

Une solution à la pérennité du parc hivernal pourrait consister en une servitude pour l’utilisation hivernale du terrain. La servitude serait négociée entre la ville et le golf, qui recevrait en contrepartie un montant significatif qui pourrait être versé lors de la signature ou réparti sur les 30 prochaines années.

Cet apport financier pourrait améliorer la santé financière du golf et lui permettre de diminuer ses attentes face au projet immobilier actuellement en litige. De plus, l’offre de services pourrait être bonifiée avec des sentiers de marche damés comme il se fait dans les sentiers de la rivière Cap-Rouge. Une meilleure surveillance des activités devrait être mise en place par la Ville afin de s’assurer de protéger les infrastructures du golf en raison du nombre croissant d’utilisateurs.

Quand on pense qu’un montant de 7,2M$ a été investi pour le nouveau pavillon d’accueil de la base de plein air de Sainte-Foy, un investissement de moindre importance permettrait de pérenniser le parc hivernal situé dans notre quartier. Dans une perspective de développement durable, il serait intéressant de sauvegarder la vocation hivernale du terrain afin de permettre aux résidents de pratiquer leurs activités sans avoir à utiliser leur véhicule.

Voilà une proposition où les citoyens, le golf et l’environnement seraient gagnants. Qu’en pensez-vous?

Alain Schreiber, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *