Opinion
13:20 15 novembre 2020 | mise à jour le: 16 novembre 2020 à 09:22 temps de lecture: 3 minutes

Le conseil de quartier Maizerets dénonce le projet Laurentia

Le conseil de quartier Maizerets dénonce le projet Laurentia

Le port de Québec tente de promouvoir le développement du projet Laurentia, un projet vert aux dires des autorités portuaires et des porte-paroles qui relaient ce discours. Un projet qui promet de réduire au minimum par de nouvelles technologies les émissions polluantes produites par ce type d’industrie.

Le conseil de quartier Maizerets (CQM) dénonce ces prétentions. Nous avons pu prendre connaissance d’études produites par le Port à la demande de l’Agence d’évaluation d’impact du Canada (l’Agence). Ces documents indiquent plutôt que le projet Laurentia va devenir une source supplémentaire de contaminants dans le quartier Maizerets. L’Agence indique au Port que « La difficulté réside dans le fait que le projet serait réalisé dans un environnement où la qualité de l’air est déjà affectée par les activités actuelles et que tout ajout de contaminants dans un tel contexte pourrait l’affecter davantage de manière importante (nous soulignons)».

Avis final d’environnement et changement climatique Canada dans le cadre de l’évaluation environnementale du projet Laurentia-Quai en eau profonde dans le port de Québec-Secteur Beauport, p. 20 (https://iaac-aeic.gc.ca/050/evaluations/document/136620).

Depuis des années, le CQM alerte les autorités et dénonce les dépassements fréquents d’émissions polluantes. Les citoyen.nes de Limoilou et de la Basse-Ville demeurent parmi les Québécois qui respirent le plus de particules polluantes. Des mesures de réductions d’impacts devraient être mises en place afin de réduire ces niveaux de contaminants atmosphériques.

En lieu et place, les autorités du Port de Québec nous proposent d’accroître les seuils et les sources de contaminants. Jamais le CQM ne pourra approuver ce type de développement qui affecterait encore plus la qualité de l’air du milieu. Le quartier Maizerets a subi pendant trop d’années et trop souvent ce type de développements. Dans notre quartier, les projets sont étudiés à la pièce et nous en subissons les impacts cumulatifs. Nous connaissons la recette, les conséquences chez nous… les avantages ailleurs.

Considérant la dégradation environnementale et les dommages causés à la santé publique par les activités industrielles du secteur de Maizerets, nous citoyen.nes de Maizerets avons produit la Déclaration citoyenne de Maizerets sur la santé, de la protection de la sécurité, de l’intégrité et de la qualité de vie des personnes face à leur environnement. Nous y affirmons avoir le droit à la santé, à la sécurité, à l’intégrité, à la qualité de vie et à l’équité en matière de santé et d’environnement, et nous défendrons ces droits. Nous les citoyen.nes de Maizerets demandons aux autorités gouvernementales d’appliquer pleinement les principes propres à la protection de la santé publique, au développement durable, à l’équité en matière de qualité de l’environnement et de santé, au principe de précaution et à la prévention des maladies et des problèmes de santé.

Pour le CQM, il est inconcevable et moralement questionnable de soutenir le projet Laurentia, dans un milieu si lourdement impacté. À ce titre, nous demandons aux autorités concernées d’assumer pleinement leurs responsabilités par une prise en charge adéquate de la situation.

Joséphine Hénault, présidente du CQ Maizerets

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *