Opinion
09:16 15 novembre 2020 | mise à jour le: 16 novembre 2020 à 09:22 temps de lecture: 2 minutes

Le grand chef est parti ad patres

Le grand chef est parti ad patres

Monument des communautés autochtones, le grand chef de la nation huronne-wendat de Wendake pendant 33 ans, Max Gros-Louis, dont l’histoire est intimement liée à l’actuel territoire de la réserve de Loretteville, en banlieue de Québec, s’est éteint à l’âge de 89 ans.

Au fil du temps, son implication dans la cause autochtone l’a conduit un peu partout dans le monde. Sa participation à la Table des Premières Nations a fait en sorte qu’il est devenu durant une époque, celui qui personnifiait l’image de la Cause. Au cours de sa longue odyssée pour la défense des droits ancestraux des premières nations, Max Gros-Louis a été vice-président fondateur de l’Association des Indiens et des Inuits du Québec, vice-chef national à l’Assemblée des Premières nations, vice-chef à l’Assemblée nord-américaine des Premières Nations et vice-chef de l’Assemblée mondiale des Premières nations.

Toutefois, j’aimerais surtout retenir du grand chef ces quelques phrases qu’il a lancées en entrevue quelques jours avant sa mort, une espèce de testament légué aux générations présentes et futures des premières nations :

« Je souhaite que les gens vivent dans l’harmonie en se respectant les uns les autres, autant en termes humains que dans tout ce qui concerne le dossier des droits ancestraux. Chacun a sa méthode pour les faire respecter. Nous vivons tous ensemble sur le même territoire. Il faut apprendre à le faire dans le respect de chacun. Il est certain que les gens peuvent avoir des idées et des conceptions très différentes d’une situation… » et cette dernière phrase qui résume assez bien le type d’homme qu’incarnait Max Gros-Louis : « …Je crois toujours toutefois que le dialogue est la meilleure façon d’harmoniser les choses pour que tout le monde soit heureux.»

Reposez en paix, grand chef Max Gros-Louis, sur la terre de vos ancêtres!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *