Opinion
06:09 9 novembre 2020 | mise à jour le: 9 novembre 2020 à 09:13 temps de lecture: 2 minutes

Au suivant!

Au suivant!

Le 20 janvier 2021 débutera une nouvelle ère à la Maison-Blanche, une ère de « guérison » des plaies profondes causées par la politique divisionnaire du républicain Donald J. Trump. À ce sujet, le nouveau président des États-Unis, le démocrate Joe Biden, a lancé un appel à la réconciliation.

Toutefois, d’ici là, les 72 jours qui vont suivre risquent de donner suite à des frasques de la part du président sortant comme il a habitué les Américains depuis 20l6. Les rafales de messages sur Twitter devraient se multiplier, la plupart scandant que les élections lui ont été volées et qu’il a gagné par une forte majorité, et toute cette guérilla accompagnée de poursuites judiciaires pour demander des recomptages dans les États-clés. Et c’est sans compter les élucubrations imprévisibles auxquelles Donald Trump s’est adonné tout au cours de son mandat.

De toute évidence, Trump ne concèdera jamais la victoire à l’ancien vice-président sous Barack Obama, Joe Biden, une première dans l’histoire du pays. Trump étant Trump, il n’est pas question qu’il perde la face aux yeux des Américains, et lorsqu’il aura quitté la Maison-Blanche, je ne pense pas qu’on aura fini de le lire sur Twitter, continuant de prétendre que l’élection a été truquée.

Et qui sait, peut-être le verrons-nous réapparaître à titre de candidat républicain pour l’élection de 2024! En attendant, au suivant, monsieur Trump… You’re fired!

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *