Opinion
06:07 6 juin 2020 | mise à jour le: 6 juin 2020 à 14:13

La Société d’histoire de Sillery salue la rapport de la VGQ

La Société d’histoire de Sillery salue la rapport de la VGQ

Le rapport de la Vérificatrice générale du Québec sur la sauvegarde et la valorisation du patrimoine immobilier démontre une analyse qui correspond à ce qui se voit sur le terrain.

La Société d’histoire de Sillery a lu avec attention le rapport de la Vérificatrice générale du Québec portant sur la gestion du patrimoine immobilier par le ministère de la Culture et des Communications. Les constats qui se trouvent dans le rapport correspondent à ce que nous observons sur le terrain, principalement en ce qui concerne la gestion du site patrimonial de Sillery.

Depuis plusieurs décennies, les citoyens et organismes de Sillery qui oeuvrent à la mise en valeur du patrimoine demandent qu’une direction soit donnée à la préservation de notre histoire et de notre patrimoine. Comme l’indique le rapport aux paragraphes 10 et 11, les citoyens (et les sociétés d’histoire) sont ceux qui établissent, par leur attachement à ce qu’ils considèrent comme caractéristiques de leur identité culturelle.

Nous sommes particulièrement sensibles à la nécessité que les municipalités et les MRC soient accompagnées dans la nécessité de sauvegarder le patrimoine collectif. Nous sommes persuadés, à l’instar du rapport, que l’action citoyenne a un rôle important à jouer dans la perpétuation de notre histoire et de notre patrimoine. C’est pour cette raison que depuis de nombreuses années, nous avons offert notre aide et notre soutien, tant au ministère qu’à la ville de Québec, pour la mise en valeur du Site patrimonial de Sillery, de ses bâtiments et espaces caractéristiques, mais aussi pour les immeubles qui se trouvent hors de la zone de protection.

À la suite de ce rapport, nous tenons à souligner, tant aux autorités qu’aux citoyens que la préservation et la mise en valeur du patrimoine sont au coeur de nos préoccupations et de nos actions, qu’ils pourront compter sur nous pour les soutenir dans cette valorisation. Tout comme le rapport, nous croyons que des résultats probants ne peuvent exister sans une vision claire de ce que devra être la préservation, et cela dans une perspective de diffusion de l’histoire, mais aussi dans une vision de développement durable.

L’histoire et le patrimoine sont non seulement un lien avec notre passé et nos origines, mais existent dans une vision de développement durable. Pour ces raisons, il est important que le ministère et les municipalités deviennent des exemples dans la préservation et la mise en valeur de ce qui nous représente.

Comme de nombreux autres organismes, nous souhaitons que le rapport de la Vérificatrice générale devienne pour les dépositaires de notre héritage collectif, la base d’un virage important vers la conservation et la mise en valeur de notre histoire qui continue de s’écrire au pluriel.

J.-Louis Vallée, président de la Société d’histoire de Sillery

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *