Opinion
11:29 17 janvier 2020 | mise à jour le: 17 janvier 2020 à 14:32 temps de lecture: 2 minutes

Tribune libre: le tandem Bibeau-Charest

Tribune libre: le tandem Bibeau-Charest

On ne compte plus les articles de la presse dans lesquels les noms de Marc Bibeau et de Jean Charest sont associés de près ou de loin. Le tandem Bibeau-Charest est devenu monnaie courante dès 1998.

À cet effet, la décision de la Cour suprême de ne pas entendre la demande de Marc Bibeau à l’effet de ne pas dévoiler le contenu des mandats de perquisition de l’UPAC nous apprend que la loi électorale était violée systématiquement, que M. Bibeau exigeait des contributions des entreprises, qui étaient déguisées en dons individuels, et tout cela, à des niveaux inégalés jusqu’alors et pendant une période d’une vingtaine d’années.

Mais là où le bât blesse encore davantage, c’est que Marc Bibeau aurait laissé miroiter des résultats à des firmes d’ingénieurs, des bureaux d’avocats, des sociétés de construction ou des individus, tel le monnayage de nominations, sur la base de nombreux témoignages cités dans les mandats de perquisition.

Compte tenu de la proximité notoire entre Marc Bibeau et Jean Charest, il est difficile d’imaginer que le premier ministre n’était pas informé des subterfuges de son « grand argentier ». De ce fait, Jean Charest devient complice des conditions de dérapages éthiques quand il était chef du Parti libéral, complice d’avoir fermé les yeux, d’avoir laissé le « bénévole » Marc Bibeau monter un système de financement illégal, et, d’après les dires de la police, de lui avoir laissé une influence démesurée dans les décisions du gouvernement.

Dans ces circonstances, si Jean Charest devient candidat à la direction du Parti conservateur du Canada, il est certain qu’il devra répondre à plusieurs questions de la part de la presse, entre autres ce qu’il savait des magouilles de Bibeau et depuis quand…

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *