Opinion
06:10 21 juillet 2019

La maison de l’horreur

La maison de l’horreur

La résidence Louise-Vachon est un établissement qui accueille 16 patients souffrant de troubles graves du comportement, tels l’autisme ou des déficiences intellectuelles, l’incapacité de fonctionner en société, le danger qu’ils peuvent représenter pour eux-mêmes et pour les autres, et, pour toutes ces raisons, qui doivent être sous surveillance 24 heures sur 24.

Or, huit employés de ce centre de réadaptation viennent d’être congédiés pour avoir maltraité les patients et intimidé leurs collègues, une clique de fiers-à-bras pour qui l’omerta était devenue leur arme la plus efficace auprès du personnel.

Une enquête interne du Centre intégré de santé et de services sociaux (CISSS) de Laval a révélé que des patients auraient été frappés, poussés ou injuriés sans raison. Des employés auraient même volontairement tenté de les provoquer pour leur faire piquer une crise, ce qui, pour certains d’entre eux, peut mener à des comportements d’extrême violence en raison de leur handicap.

La résidence Louise-Vachon est reconnue depuis longtemps comme un milieu de travail particulièrement difficile associé à une «maison de l’horreur». Depuis des années, les travailleurs de la résidence dénoncent le climat de violence généralisé envers le personnel… Reste à espérer que le plan de redressement amorcé donnera les fruits escomptés pour le plus grand bien du climat de saine collaboration qui doit régner auprès de ces patients sans défense!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires