Opinion
06:20 14 juillet 2019

Le mur entre le Québec et l’Alberta

Le mur entre le Québec et l’Alberta

Alors que les dernières années du gouvernement néo-démocrate albertain de Rachel Notley voguaient la galère de façon plutôt attentiste, le fougueux Jason Kenney arrive à la barre de la province bien décidé à lui redonner toutes ses lettres de noblesse d’antan, notamment sur le plan économique.

De son côté, le premier ministre du Québec, François Legault, ardent défenseur du nationalisme québécois, hérite du laxisme du gouvernement Couillard eu égard aux politiques centralisatrices du gouvernement fédéral.

Toutefois, force est de constater que et Jason Kenney et François Legault bénéficient grandement de l’appui d’une forte majorité de leur population respective, une situation qui les conforte dans leur point de vue respectif relativement à la construction d’un oléoduc vers l’est, passant nécessairement sur le territoire du Québec.

La position de François Legault est claire, les Québécois ne veulent pas de cet oléoduc qui ne bénéficie aucunement de l’acceptabilité sociale. Par contre, des milliers d’emplois sont actuellement en péril en Alberta si son pétrole ne peut trouver une porte de sortie vers l’est.

C’est devant ce mur idéologique que s’est terminé le Conseil de la fédération, Jason Kenney arguant que l’environnement est de juridiction fédérale, François Legault, de juridiction provinciale… Une saga qui risque de jouer un rôle clef dans la prochaine campagne électorale fédérale!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires