Opinion
09:39 2 juin 2019

Tribune libre: Le Bloc en mode séduction

Tribune libre: Le Bloc en mode séduction

Yves-François Blanchet est parti en croisade pour redynamiser un parti qui était littéralement au bout de son souffle, particulièrement depuis l’épisode « Martine Ouellet ». D’où l’insistance sur un Bloc toujours vivant qu’il martèle partout sur le territoire du Québec.

Aux yeux d’Yves-François Blanchet, « l’enjeu fondamental, c’est de proposer un message positif, parce qu’on a souvent reproché au Bloc, peut-être à juste titre, de n’être que dénonciateur ». Et, pour y parvenir, le chef du Bloc mise notamment sur le thème de l’environnement, le PLC et le PCC s’affichant clairement comme « deux partis profondément pétroliers ». En ce qui a trait au ressac que subit actuellement le mouvement souverainiste au Québec, Yves-François Blanchet y voit l’occasion « d’en sortir plus fort », faisant allusion aux militants du Parti québécois.

À mon avis, le nouveau chef du Bloc incarne un ardent défenseur des intérêts du Québec à Ottawa, et il ne ratera jamais une occasion de faire valoir les avantages liés à l’accession du Québec à son indépendance. Son pragmatisme cohérent en ce qui a trait à la place du Québec au sein du conseil des nations rehausse l’importance du Bloc sur la scène politique canadienne.

Le Bloc québécois se positionne dorénavant en mode séduction… Reste à faire la démonstration qu’il mérite de récupérer ses lettres de noblesse d’antan!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *