Opinion
14:36 31 mai 2019

Consolider les structures en place

Consolider les structures en place

Plus les jours passent à la commission parlementaire sur le projet de loi instaurant les maternelles 4 ans pour tous les élèves, plus le projet de loi a du plomb dans l’aile, et plus le ministre de l’Éducation Jean-François Roberge se retrouve isolé, tous les partis d’opposition ayant pris clairement position contre le projet de loi 5.

En campagne électorale, la Coalition avenir Québec a fait des maternelles 4 ans une promesse phare. Aujourd’hui, force est de constater que les critiques s’accumulent, entre autres celle de la députée péquiste Véronique Hivon qui dénonce le manque d’écoute de Jean-François Roberge, qui «fonce tête baissée vers la mauvaise priorité pour nos tout-petits au Québec».

Les maternelles 4 ans ont d’abord vu le jour à l’origine pour aider les enfants en milieux défavorisés et leur déploiement dans ces milieux prioritaires n’est même pas complété. Le gouvernement Legault s’apprête à injecter plus de 2 milliards $ dans ce projet alors qu’il existe déjà un réseau de Centres de la petite enfance (CPE) dont l’expansion n’a même pas atteint sa pleine maturité.

Conséquemment, le gros bon sens commande de consolider les structures en place, notamment en ouvrant davantage de maternelles 4 ans en milieux défavorisés, et en injectant les sommes nécessaires à pallier le manque de ressources humaines dans les CPE.

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *