Opinion
05:03 5 mai 2019

Une mort prémonitoire?

Une mort prémonitoire?

Une enfant de 7 ans est décédée dans des circonstances tragiques. On ne connaît ni son nom, ni son prénom, ni son visage et pourtant, elle est devenue, en l’espace de quelques heures, l’enfant-martyre de Granby, voire du Québec tout entier. Colère, tristesse, frustration, sentiment d’impuissance se sont emparées de toute une population à la vitesse de l’éclair.

Mais à quoi pouvons-nous attribuer un phénomène aussi médiatique? Un proverbe persan dit que «les enfants sont un pont pour aller au ciel». Si j’applique ce proverbe au décès dramatique de la fillette de Granby, je pourrais l’interpréter en ces mots : cette jeune fille incarne le pont qui nous conduira aux solutions pour que d’autres drames semblables ne se produisent plus.

Si l’on désire donner un sens à cette mort horrible, c’est cette voie que nous devons emprunter, à défaut de quoi cette enfant aura souffert toute sa courte vie et aura rendu l’âme à bout de force… en vain!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *