Opinion
05:32 31 mars 2019 | mise à jour le: 31 mars 2019 à 09:37 temps de lecture: 2 minutes

Projet de loi 17 sur le taxi: le monde à l’envers

Projet de loi 17 sur le taxi: le monde à l’envers

Le moins qu’on puisse dire, c’est que le dépôt du projet de loi 17 par le ministre des Transports, François Bonnardel, a eu l’heur de susciter une onde de choc chez les propriétaires de taxis.

En réalité, là où le bât blesse avec le plus d’incongruité, c’est que le ministre est parti du modèle «délinquant» de la multinationale américaine Uber pour asseoir son projet de loi sur la déréglementation du taxi et y assujettir les propriétaires de taxis «légalement qualifiés» qui ont dû payer des prix faramineux pour obtenir leur permis qui, du jour au lendemain, se retrouvent soudainement dans une précarité alarmante. En fait, c’est le monde à l’envers…

Depuis qu’Uber est arrivé, c’est 1,3G$ qu’il manque dans les poches des propriétaires de taxis. Au lieu de forcer Uber à se conformer aux règles déjà en place, le ministre Bonnardel déroule le tapis rouge pour une multinationale qui crache sur ses obligations.

M. Bonnardel, vous ne pouvez pas tout foutre en l’air et recommencer à neuf sans laisser derrière vous des séquelles profondément traumatisantes. Il est temps de vous asseoir à la table de négociation et d’écouter la détresse des propriétaires de taxis d’une oreille attentive, à défaut de quoi vous risquez d’être confronté à une autre geste désespéré.

Henri Marineau, Québec

Articles similaires

Commentaires 2

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • zino

    Les premiers 250 millions n’ ont pas etes verser uniformement entre les proprietaires de taxis, mais ils ont etes verser en fonction de la devaluation de la valeur du permis dans chaque region. Donc, ils ya beaucoup de proprietaires dans des regions autre que Montreal, Gatineau et Quebec la ville qui n’ ont rien recu ou tres peu.

  • Roger Cloutier

    Ce que je ne comprends pas, c’est quoi qui réglementera le taxi et les chauffeurs Uber et autres auront -ils des assurances pour protéger les clients?