Opinion
09:55 29 mars 2019

Le crucifix comme monnaie d’échange

Le crucifix comme monnaie d’échange

Le gouvernement Legault a déposé une motion en faveur du retrait du crucifix du Salon bleu de l’Assemblée nationale, mais après l’adoption de son projet de Loi 21 sur la laïcité de l’État, un virement de cap complet sur sa position antérieure à l’effet que ce « symbole patrimonial » devait demeurer en place.

Le libellé de la motion se lit comme suit : « Que l’Assemblée nationale mandate le Bureau de l’Assemblée nationale, suivant l’adoption du projet de loi n°21 « Loi sur la laïcité de l’État », afin que ce dernier déplace le crucifix du Salon bleu pour le mettre en valeur dans l’enceinte du Parlement. » Seuls resteront donc en place les symboles anglicans de la monarchie britannique.

Autrement dit, le ministre Jolin-Barrette accepte de retirer le crucifix de l’Assemblée nationale à la condition que son projet de loi 21 soit adopté. Le crucifix devient, par le fait même, une monnaie d’échange…Un bien triste sort!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires