Opinion
10:47 23 mars 2019

Les louves dans la bergerie

Les louves dans la bergerie

Depuis le début de la saga sur l’affaire SNC-Lavalin, les députées Jody Wilson-Raibould et Jane Philpott ne cessent de faire la manchette sur de nouvelles allégations qu’elles détiennent mais qu’elles ne peuvent révéler à cause du secret professionnel.

Compte tenu qu’elles se disent convaincues que Justin Trudeau et sa garde rapprochée ont commis de l‘ingérence dans le dossier SNC-Lavalin et que, par conséquent, elles n’ont plus confiance en ce gouvernement, comment peuvent-elles encore siéger comme députés libérales telles des louves dans la bergerie? Pourquoi ne démissionnent-elles pas pour siéger comme indépendantes?

Or il est reconnu que, dans le monde du travail, il est préférable de ne pas trop s’éloigner de son adversaire de façon à pouvoir connaître ses intentions dans tel dossier. Alors, se pourrait-il que Mmes Wilson-Raibould et Philpott utilisent une stratégie similaire? Par ailleurs, on peut aussi se demander pourquoi Justin Trudeau permet à ces deux ministres démissionnaires de continuer à siéger comme députées libérales…Une situation qui soulève tout au moins une apparence d’incohérence!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *