Opinion
05:49 15 janvier 2019

Place aux victimes de violence sexuelle et conjugale!

Place aux victimes de violence sexuelle et conjugale!

Il est très rare que, dans notre système parlementaire, des députés des trois partis d’opposition se joignent à la ministre de la justice dans le cadre d’une rencontre non partisane pour discuter d’un problème particulier.

En bien, tout comme le mouvement #moiaussi a sonné l’éveil de la révélation des agressions sexuelles, le temps semble maintenant venu de rétablir la confiance des victimes envers l’appareil judiciaire, une lacune bien enracinée dans la perception de ces victimes qui, pour la plupart, se sont vues déboutées lors de leur comparution en cours.

C’est donc dans cette optique qu’est ressortie, entre autres suggestions, l’idée de la création d’une instance, voire un tribunal, spécialisé en matière de violence sexuelle et conjugale, lequel recevra toute l’expertise nécessaire pour délibérer de façon juste et équitable envers les deux partis qui se présenteront devant la cour.

La ministre de la Justice Sonia Lebel semble déterminée, en compagnie des trois députées de l’opposition, à prendre le taureau par les cornes… En conséquence, la table est mise, place aux victimes de violence sexuelle et conjugale!

Henri Marineau, Québec

Commentaires 1

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

  • Alexis

    Merci d’avoir mis en avant cette nouvelle qui symbolise la volonté commune (tout parti confondu) de notre société à traiter ce fléau si longtemps minimisé voire même justifié.