Opinion
07:16 9 janvier 2019

Un système de santé malade

En écoutant les commentaires d’un expert sur le système de santé au Québec nous faire part des problèmes de pénurie de personnel dans les hôpitaux, les CHSLD et les résidences pour personnes âgées, pénurie qui, aux dires de cet expert, était liée au vieillissement de la population et aux séquelles des coupures drastiques du gouvernement libéral de Philippe Couillard, force est de constater que notre système de santé est « malade ».

Des résidences pour personnes âgées doivent fermer leur porte, faute de personnel. Dans les CHSLD, des bénévoles doivent pallier la pénurie de préposés aux soins. Dans les hôpitaux, ce sont les infirmières qui doivent combler les postes vacants chez les préposés.

Toujours selon cet expert, le problème majeur attribué aux postes hospitaliers réside dans le manque d’attractivité des professions reliées aux soins des malades, les résidences pour personnes âgées n’arrivant pas à payer un salaire raisonnable à leur personnel, faute de revenus suffisants provenant de leurs bénéficiaires, les employés des hôpitaux et des CHSLD étant débordés par des tâches quasi surhumaines depuis les dernières coupures du Dr. Barrette.

La conséquence? Ces professions ont perdu de leur attrait, notamment le fait d’accorder des soins de qualité aux bénéficiaires. Dans ces conditions, plusieurs employés font un burnout ou laissent carrément leur emploi. Il ne faut donc pas se surprendre d’entendre parler de pénurie de main d’œuvre dans notre système de santé qui a bien besoin d’air frais pour reprendre son souffle et enfin permettre à son personnel de retomber en amour avec sa profession.

Henri Marineau, Québec

Thaïs Martel


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette