Opinion
05:46 18 décembre 2018

L’Alberta en crise…

L’Alberta en crise…

Le torchon brûle entre Justin Trudeau et François Legault eu égard à la crise que vit actuellement l’Alberta concernant la perte de milliards de dollars par année liée à l’exportation de son pétrole.

Les tensions au sein de la fédération ont été exacerbées, il y a dix jours, lorsque les premiers ministres fédéral et provinciaux se sont réunis à Montréal. Les premiers ministres de l’Alberta, de la Saskatchewan et du Nouveau-Brunswick — Rachel Notley, Scott Moe et Blaine Higgs — espéraient y convaincre François Legault de ressusciter le projet d’oléoduc Énergie Est afin de transporter le pétrole de l’Ouest canadien vers les Maritimes. Or, à leur grande déception, le premier ministre québécois a cependant aussitôt rejeté l’idée, en qualifiant au passage le pétrole albertain d’«énergie sale».

De son côté, Justin Trudeau multiplie les interventions en faveur de l’Alberta allant jusqu’à alléguer que «les Québécois apprécient et comprennent […] l’importance de démontrer aux Albertains, qui souffrent tellement, maintenant, à cause de la perte de milliards de dollars par année de leur économie et par extension de l’économie canadienne, qu’on est là pour essayer de les appuyer dans leurs moments de difficulté».

Ce climat préoccupe Justin Trudeau, qui estime que le Canada en entier doit s’unir pour soutenir l’Alberta, qui vit présentement une crise. Un sentiment d’empathie pour lequel je serais porté à émettre un sérieux bémol sur une province qui fait ses choux gras de son or noir depuis des décennies sans aucune restriction en faveur de la protection de l’environnement…

Henri Marineau, Québec

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles similaires