National
21:04 2 août 2016

Mort en Équateur: Yvan Dionne compte beaucoup de famille à Rimouski

MORT SUSPECTE. Yvan Dionne, le Rimouskois de 56 ans retrouvé sans vie samedi dernier le long d’une rivière sur ses terres en Équateur, possède encore beaucoup de famille à Rimouski dont les membres organiseront une cérémonie en sa mémoire dès que la poussière aura un peu retombé.

Yvan Dionne

Photo Facebook

« Nous sommes une grosse famille de 11 enfants dont le plus loin demeure à Québec. Nous avons grandi dans le quartier Sacré-Cœur, près d’où se trouve aujourd’hui le commerce Marcel Dionne», indique Gilles Dionne, le frère aîné de la victime et fils d’Onésime Dionne.

« Yvan était un homme tellement gentil et qui voulait toujours aider. À l’âge de 23 ou 24 ans, il a quitté pour des voyages humanitaires avec le Centre d’étude et de Coopération Internationale (CECI). Il est allé en Afrique de l’Ouest et en Haïti à l’époque de Jean-Bertrand Aristide où s’était dangereux et voilà qu’il meurt sur sa terre où il devrait vivre tranquille», ajoute Gilles Dionne.

En 1992, Yvan Dionne revient passer quelques années à Rimouski pour finir son baccalauréat en développement régional. C’est à ce moment que ses deux enfants sont nés. Olivier est étudiant à l’université de Montréal tandis que Léa est mannequin à Toronto. « Les deux seront sur place en Équateur pour la mise en terre de leur père ce mercredi», précise leur oncle.

La famille a obtenu confirmation de la police locale que la victime est décédée d’une balle dans la nuque après avoir été volée. Yvan Dionne était installé en Équateur depuis huit ans. Il était propriétaire d’une ferme de café et de cacao qui commençait à produire sur une base commerciale.

Aide de l’ambassade

L’Ambassade du Canada en Équateur confirme être en lien avec la famille Dionne. « Nos pensées accompagnent la famille et les amis du citoyen canadien qui a perdu la vie en Équateur. Les agents consulaires de l’Ambassade du Canada à Quito, en Équateur, restent en contact avec les autorités locales afin de recueillir d’autres renseignements et d’apporter une aide consulaire à la famille. Pour des raisons de confidentialité et par respect pour la famille, nous ne pouvons divulguer plus de détails », commente le porte-parole des relations avec les médias des affaires mondiales pour le gouvernement du Canada, François Lasalle.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *