National
19:46 15 janvier 2018 | mise à jour le: 15 janvier 2018 à 19:46 temps de lecture: 2 minutes

La crue de la Saint-Charles, à Québec, fait craindre de nouvelles évacuations

Les responsables de la Sécurité civile ont prévenu lundi que la crue de la rivière Saint-Charles, à Québec, pourrait commander d’autres évacuations.

La rivière est sortie de son lit.

Photo – gracieuseté Michelle Savoie

Les résidants d’une quarantaine de résidences ont été forcés d’évacuer, en fin de semaine, dans le secteur de Duberger-Les Saules, dans le nord de la capitale.

La Sécurité civile a déployé lundi matin des véhicules lourds pour briser l’embâcle qui a provoqué la crue de la Saint-Charles, en fin de semaine, après de fortes précipitations de pluie et de neige.

Des rétrocaveuses («pelles-araignées») sont utilisées pour réduire en particulier un important embâcle de plus de 100 mètres de long.

Michel Therrien, coordonnateur à la sécurité civile pour la Ville de Québec, a indiqué lundi que les résidants de 30 autres maisons avaient été prévenus qu’ils pourraient être évacués si l’eau devait continuer à monter.

M. Therrien précise que lorsqu’on brise un embâcle, ce sont alors les résidants en aval qui peuvent en subir les conséquences. Mais pour l’instant, ce danger n’est pas imminent, a-t-il dit.

«Ce n’est pas évacué parce que s’il arrivait quelque chose, ce ne serait pas subit.»

Le ministre des Affaires municipales et ministre de la Sécurité publique, Martin Coiteux, et le maire de Québec, Régis Labeaume, devaient se rendre sur place en fin d’après-midi lundi.

Avec le retour des grands froids, samedi, plusieurs véhicules dans le secteur de Duberger-Les Saules sont maintenant emprisonnés dans la glace.

La Presse canadienne

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *