National
15:39 18 janvier 2017 | mise à jour le: 18 janvier 2017 à 15:39 temps de lecture: 4 minutes

Incendie d’une maison: Fluppy donne l’alerte

(Par David Penven) La nuit du 19 décembre restera à jamais gravée dans la mémoire d’Alexandre Frédéric et de Francesca Fortuna. Vers 1h20 un incendie éclate sur le mur arrière de leur résidence. C’est le chien de la demeure d’en face qui a donné l’alerte a relaté cette semaine cette famille de quatre enfants qui demeure à Saint-Constant, en Montérégie.

«Mon voisin, qui a entendu son chien aboyer une première fois, lui a dit de se taire. Il a recommencé avec insistance. Il s’est levé pour voir ce qui se passait. En apercevant les flammes, il est venu avec sa femme (Hinda Khalloufi) à notre porte», relate M. Frédéric.

Ce que confirme le voisin en question, François Moquin, propriétaire de Fluppy, un chien de race West Highland «mélangé», âgé de 5 ans.

«En me levant j’ai dit à mon chien: «Qu’est-ce qui se passe le gros?». Il ne jappe jamais la nuit. Quant à ma seconde chienne, elle est sourde. J’ai appelé le 911 tout de suite, j’ai lancé mon téléphone, j’ai sauté dans mes bottes et je suis parti les réveiller», raconte M. Moquin.

Ce dernier est aussi un ami du couple sinistré.

«Tambourinant» sur sa porte, pour reprendre l’expression d’Alexandre Frédéric, M. Moquin a tiré de leur sommeil la famille qui ne réalisait pas sur le coup ce qui était en train de se passer. «Quand j’ai ouvert la porte, ils sont entrés immédiatement pour se diriger vers les chambres de nos enfants (âgés de 4 à 11 ans). Ils les ont pris dans leur bras avec une couverture et sont sortis en criant qu’il y avait le feu», poursuit M. Frédéric.

«L’adrénaline était à son meilleur, se rappelle François Moquin. Je ne savais pas si le feu était pris en dedans. J’ai ramassé un enfant au p.c., ma femme, un autre et on a traversé pour les mettre en sécurité dans notre maison. Quand je suis revenu pour aller chercher les autres, le feu était parti de plus belle.»

M. Moquin a réveillé le plus vieux de ses deux enfants, âgé de 12 ans, afin qu’il veille sur la petite famille.

Extincteurs

Entre-temps les patrouilleurs de la Régie intermunicipale de police Roussillon sont arrivés sur les lieux et ont demandé aux deux hommes s’ils avaient un extincteur, alors que le feu commençait à s’attaquer au toit de la maison.

«L’ironie, c’est que je possédais deux extincteurs et les policiers ont eu la bonne idée de nous le demander. Je suis parti à la course chez moi les chercher. Ce sont les policiers qui les ont utilisés pour calmer les flammes dans l’attente des pompiers. Moi, j’étais vidé à cause de l’adrénaline», déclare François Moquin.

Il ajoute que, d’après ce que les pompiers lui ont dit, leur utilisation par les policiers a permis d’éviter le pire en empêchant les flammes de se propager dans la maison.

Vers 4h du matin, les pompiers ont quitté les lieux. Le feu aurait pris naissance dans une poubelle située à proximité de la résidence.

Sauver des vies

C’est l’épouse d’Alexandre Frédéric, Fortuna Francesca qui a communiqué avec TC Media pour souligner le geste de ses voisins. Dans son message, elle remercie Fluppy d’avoir donné l’alerte et le couple Moquin-Khalloufi pour leur avoir sauvé la vie.

À cet égard, François Moquin demeure modeste.

«On a pensé faire ce qui était bien tout simplement, mentionne celui-ci. On ne savait pas à quoi s’attendre. Tout le monde s’en est sorti indemne et c’est ça qui est important. C’est mon chien le vrai héros, car s’il ne m’avait pas réveillé, je ne sais pas ce qui se serait passé.»

Une rapidité saluée

L’alerte donnée par Fluppy et les réflexes de François Moquin et de sa femme Hinda Khalloufi ont permis d’éviter le pire, selon Patrick Davidson, chef aux opérations à la Régie intermunicipale d’incendie de Saint-Constant et Sainte-Catherine.

De plus, les pompiers étaient de garde en caserne en raison des grands froids. Ils ont répondu en 3 minutes 42 secondes. Il s’agit d’un temps record, d’après M. Davidson.

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *