Québec
14:04 30 avril 2022 | mise à jour le: 2 mai 2022 à 09:17 Temps de lecture: 3 minutes

Quand alimentation rime avec culture

Quand alimentation rime avec culture
Photo: iStockUne liste d’épicerie bien préparée permet d’économiser même sur le produits santé. 

L’Épicerie 13/2- Accommodation bio se lance dans la culture. Juin verra l’ouverture d’un second commerce, une librairie cette fois, au 210 de la 13e Rue, dans Limoilou.

La coopérative, composée d’une dizaine de bénévoles maraîchers, en charge de l’épicerie biologique a voulu poursuivre la mission qui les avait rassemblés. Ainsi, le local du Marché Fermier va rouvrir, réinventé en centre culturel, pour contribuer à la formation d’un pôle alimentaire, culturel et social pour la communauté.

En diversifiant ses offres et services dans les deux locaux à sa disposition, la coopérative cherche à mettre les gens en contact, peu importe leur âge, leur condition ou leur culture. En dialogue avec les citoyens et les organismes, la coopérative développe ce projet pour répondre aux besoins qui se font sentir. «Après avoir envisagé de faire un café-restaurant, l’opinion des résidents nous a orientés vers une librairie susceptible d’accueillir toutes sortes d’événements», explique Samuel Boutin, l’homme responsable des rénovations.

«Avec les mêmes motivations, on va tous dans le même sens et chacun contribue selon ses capacités et ses disponibilités. On prévoit faire les premières activités culturelles en juin», déclare le jeune maraîcher, précisant que les projections de film, les micro-ouverts et autres types d’événements seront annoncés via leur page Facebook. «Au final, tout ça dépend de notre campagne de sociofinancement», précise le bénévole qui travaille en collaboration avec La Ruche pour sécuriser les fonds nécessaires au projet.

L’origine

L’Épicerie 13/2 est le résultat de la fusion du Marché Fermier et d’Accommodation bio après que Léa Charest, l’ancienne propriétaire, ait dû fermer boutique. Contrainte par les rigueurs du métier de cultivateur, Léa Charest avait décidé de confier son épicerie à la coopérative de maraîchers et de se concentrer sur la production agricole. La Ferme Hantée, dont elle est également la propriétaire, continu d’approvisionner en fruits et légumes frais les locaux du 1298, 2e Avenue qui portent maintenant l’enseigne d’Épicerie 13/2.

«On a véritablement hérité d’un magasin fonctionnel. On a nos producteurs affiliés. Les produits laitiers de la Ferme Hantée de Léa, de l’agneau qui nous vient de Kamouraska, des poulets de Portneuf. En plus du prêt-à-manger, on offre aussi de l’alcool d’ici, de la bière, du vin, du cidre», énumère Samuel Boutin. «Avec la fermeture du IGA de la Canardière, on essaie vraiment de répondre au plus de demandes possible tout en misant sur l’économie de proximité. On offre même des semences et des semis pour encourager l’autonomie alimentaire, quitte à faire baisser nos ventes.»

Pour en apprendre davantage sur les offres et services de l’Épicerie 13/2, consultez leur page Facebook et pour faire un don et contribuer au projet de centre culturel, consultez-le https://laruchequebec.com/fr/projet/le-132-espace-jeunesse-culturel-et-communautaire?fbclid=IwAR0luL_5RZaINsIDSKEXRZT5t0AINF3tdJ28b_8JqpSmkLO24rF3RYl1-c4 

 

 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.