Communauté
18:36 26 octobre 2016

L’application WIM prend de l’expansion à Québec

RÉSEAUTAGE. L’application de réseautage pour les femmes d’un même quartier, WIM (Women in mind), est de plus en plus populaire à Québec. La cofondatrice, Geneviève Nadeau, affirme qu’une femme sur deux qui télécharge l’application habite la ville de Québec.

L’application, lancée en mai dernier, permet de rester en contact, de poser des questions, partager des nouvelles ou d’organiser des événements avec les femmes d’un rayon de cinq kilomètres. «C’est une application de partage et d’entraide entre voisines», explique Marie-Claude Proulx, ambassadrice du domaine Maizerets. 

Actuellement, près de 30% des 8000 membres habitent Québec. «Québec est en train de prendre le dessus sur Montréal!», rigole Geneviève Nadeau, qui a mis le projet sur pied à Montréal.

À l’heure actuelle, Charlesbourg compte trois ambassadrices, Pont-Rouge, Loretteville, Lac-Beauport et Val-Bélair comptent également les leurs. Le rôle d’une ambassadrice de quartier est de faire connaitre WIM et de rendre la plateforme interactive. Les ambassadrices créent des événements dans leur quartier pour favoriser les rencontres, car « la promesse WIM est de rendre le virtuel réel », explique Marie-Claude.

À ce sujet, un premier événement WIM pour la région de Québec a eu lieu chez Soupe et cie, à Limoilou. Au total, 25 femmes de tous les quartiers se sont rassemblées pour passer du virtuel au réel et tisser des liens au-delà de l’application. Les maquilleuses et photographes du duo La faute à Ève ont offert leurs services pour animer la soirée.

L’application ne cesse de s’améliorer, elle offre maintenant la messagerie privée, ce qu’elle n’offrait pas auparavant.

 

À lire également: Women in mind: Entre voisines

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *