Communauté
01:15 28 novembre 2016 | mise à jour le: 28 novembre 2016 à 01:15 temps de lecture: 3 minutes

L’ambiance des Fêtes pure à 100%

TEMPS DES FÊTES. Pour une neuvième année, le marché de Noël allemand est installé dans le Vieux-Québec. Deux journalistes de TC Media Nouvelles sont allés faire un tour et voici ce qu’ils ont remarqué.

Dès que l’on aperçoit les premières structures, une chose frappe: tout est en bois! Cet élément entraîne rapidement dans l’atmosphère de Noël, notamment grâce au chalet où l’on peut manger (Alpenhütte), au sapin rotatif géant (Spitzenbaum) et aux nombreux kiosques.

Installations allemandes et québécoise cohabitent parfaitement ensemble, montrant que Noël, c’est Noël, peu importe la provenance du produit offert.

Les odeurs sont aussi au rendez-vous. À chaque tournant, une nouvelle odeur. Devant l’hôtel de ville, la cannelle est particulièrement présente, tandis que dans la partie supérieure «Schokowäldle» (la forêt enchantée), l’odeur des churros (pâtisserie) semble en attirer plusieurs.

L’événement est aussi très familial. On peut facilement passer du majestueux Winterbar (Bar hivernal) et quelques kiosques où l’on peut se procurer du vin chaud, une importante tradition, à un spectacle de marionnettes pour les enfants (Kindertheater) et un chalet réservé aux activités pour les jeunes (Kinderchalet).

Nos coups de cœurs

Le chalet tenu par Baviator représente certainement le meilleur attrait du marché. Comme tout est à l’extérieur, la cabane de bois est un oasis pour nos pieds et mains refroidis. De plus, on y retrouve de la bonne bouffe typique de l’Allemagne: de la bonne saucisse, du späztle (pâtes), de la choucroute traditionnelle, sans oublier la bière blanche allemande et le célèbre gluwine (vin chaud). Amenez-en!

Difficile de résister au Winterbar, où l’accueil des tenanciers permet de nous réchauffer avec une consommation. Il faut dire que l’emplacement est d’envergure et permet de rester sur place sans gêner les autres visiteurs du marché.

Parmi tous les kiosques visités (et les bouchées dégustées), notons que les amandes à la cannelle ont éveillé nos papilles!

Un marché authentique

L’an dernier, Marie-Ève Duchesne a vécu plusieurs mois en Allemagne. Elle a donc eu l’occasion de visiter plusieurs marchés de Noël là-bas, dont celui de Nuremberg. Selon elle, celui de Québec n’a pas du tout à être gêné. «C’est la même atmosphère qu’en Allemagne. Les gens sont aussi sympathiques que là-bas. Le côté authentique [du marché de Québec] est assez comparable», explique-t-elle.

Si elle note quelques différences, elle identifie aussi beaucoup de similarités. «Les cabanes se ressemblaient beaucoup. Le vin chaud goûtait sensiblement pareil, mais en Allemagne ils en mettent plus! J’ai mangé des biscuits de Noël allemands, un hot dog avec de la choucroute et un bretzel. Là aussi, c’était très comparable», affirme celle qui visitait pour la première fois le Marché de Noël allemand depuis son retour du «Vieux Continent.»

Québec Hebdo

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *