Société
20:00 26 octobre 2018

Légalisation du cannabis: les écoles prêtes

CONSOMMATION. En vue de la légalisation du cannabis, les commissions scolaires de la région se préparent depuis plusieurs mois. Alors que la légalisation est effective depuis la semaine dernière et si certaines préoccupations se font sentir pour les écoles secondaires, les directions scolaires ont instauré des balises claires. La crainte la plus importante des écoles reste la banalisation.

Les écoles se sont préparées à la légalisation du cannabis.

(Photo – Deposit Photos)

Des activités de sensibilisation et d’information ont été réalisées dans les milieux, tant au niveau du personnel que pour les élèves et les parents.

À la Commission scolaire des Découvreurs, les élèves ont été informés dès la rentrée de la politique en vigueur. «À savoir qu’il est interdit pour quiconque de posséder et de consommer du cannabis sur les terrains de l’établissement scolaire, incluant les personnes majeures. De plus, le code de vie demeure inchangé, c’est-à-dire que la consommation d’alcool et de drogues ainsi que le trafic de toute espèce sont strictement interdits et considérés comme des manquements», a fait savoir Alain Vézina, conseiller en communication pour la Commission scolaire des Découvreurs. À la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, les élèves du secondaire ont été informés, tout comme les adultes qui y étudient. «Pour nos centres de formation générale aux adultes et les centres de formation professionnelle, tous les élèves sont informés de l’interdiction d’en posséder, d’en consommer et d’en vendre sur les terrains et à l’intérieur des établissements, et ce, malgré le contexte de légalisation.  […] Une journée des partenaires aidants est même organisée avec plusieurs organismes, notamment Narcotiques Anonymes», a indiqué Martine Chouinard, directrice du Secrétariat général, des communications et du transport scolaire de la CSDPS.

Répondre aux questionnements des parents

À la Commission scolaire des Premières-Seigneuries, les parents ont eu des rencontres d’information dans certaines écoles. À la Commission scolaire des Découvreurs, il y a eu une présentation de l’intervenant en dépendance lors des rencontres de parents ainsi qu’un point d’information sur la légalisation. Des conférences pour les parents sont également à venir pour certains établissements.

Les commissions scolaires ont toujours une tolérance zéro en ce qui a trait à la consommation, à la vente et à la possession et cela ne changera pas, assurent-elles. Elles se sont davantage préparées pour les parents qui peuvent avoir des questionnements et en prévention pour les jeunes.

Perrine Gruson


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette