Société
01:01 28 octobre 2018

Médias en péril: la démocratie menacée selon Labeaume

CRISE. Avec la crise des médias telle qu’on la connaît depuis quelques années et la perte de revenus publicitaires associée dont les grands gagnants sont les géants du web, Labeaume a rappelé l’importance du financement public des médias afin de  préserver la démocratie. 

Le maire de Québec, Régis Labeaume.

(Photo Métro Média – Archives)

«Il va falloir qu’on garde les médias ouverts, les journaux ouverts, a martelé le maire de Québec, Régis Labeaume. En terme démocratique, il faut qu’il se passe quelque chose».

Le maire a rappelé que 90% de l’augmentation des dépenses en publicité s’en vont dans les Google et Amazon de ce monde tandis que les entreprises de presses d’ici doivent se partager le maigre 10% restant. «C’est très grave. On a là un problème démocratique très sérieux et il va falloir qu’on se pose la question très sérieusement. Dans notre communauté, dans notre société, on doit pouvoir avoir des points de vue différents. […] s’il ne reste que quelques médias, c’est dangereux», a insisté M. Labeaume.

À l’instar du maire de Gatineau, Maxime Pedneault-Jobin, qui vient de demander une intervention financière aux gouvernements fédéral et provincial avec une centaine de travailleurs syndiqués de l’information, le maire Labeaume prend l’exemple de l’aide financière octroyée à des organismes culturels par le biais du Conseil des arts. Une telle aide devrait être octroyée pour la qualité de l’information mais aussi pour la gestion, selon lui. «Il doit aussi y avoir moyen de gérer autrement», avance-t-il.

 

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *