Société
15:25 5 juillet 2018

Début des injections au biopesticide pour contrer l’agrile du frêne

ENVIRONNEMENT. Les injections de biopesticide TreeAzin sont débutés sur le territoire de Québec. Plus de 500 frênes situés dans les parcs urbains ou dans les alignements de rues seront traités d’ici le 31 août.

Voici à quoi ressemble un frêne qui subit un traitement contre l’agrile par injections de biopesticide TreeAzin.

(Photo gracieuseté – Ville de Québec)

La Ville de Québec profite de l’occasion pour sensibiliser la population à la présence de capsules blanches au pied des frênes pendant la période d’injection. Elle demande la collaboration des citoyens afin de ne pas toucher à ces capsules ni de les retirer. Les frênes sélectionnés pour être traités seront identifiés par un point vert avant le traitement et par un point blanc une fois celui-ci administré.

Soutien pour les citoyens

Rappelons que les citoyens peuvent bénéficier d’un tarif préférentiel négocié par la Ville pour se procurer le biopesticide TreeAzin auprès de la firme Bio-Contrôle Arbocicole (BCA) en communiquant directement avec le fournisseur. Afin de prendre une décision éclairée sur l’intervention appropriée concernant un ou plusieurs frênes ou pour connaître les modalités afin de profiter du tarif préférentiel sur le biopesticide, il suffit de visiter le ville.quebec.qc.ca/agrile/traitement-abattage.

Soulignons également qu’un règlement (R.V.Q. 2586) interdit d’abattre ou d’élaguer un frêne entre le 1er avril et le 30 septembre, soit pendant que l’insecte est actif. Après cette période, les frênes peuvent être abattus, mais des mesures doivent être prises afin d’éliminer le bois de manière à éviter de propager l’infestation. La Ville invite tout citoyen à s’informer sur la présence de frênes sur leur terrain en consultant le ville.quebec.qc.ca/agrile.

Ralentir la propagation de l’agrile du frêne

Depuis le premier cas d’infestation de l’agrile du frêne répertorié sur le territoire de la Ville de Québec, en 2017, de nombreuses actions ont été mises en place afin de lutter contre cet insecte ravageur. Actuellement, près d’une centaine de pièges sont déployés sur le territoire afin d’accroître nos connaissances sur les secteurs infestés. La Ville a aussi instauré un comité régional permettant de partager les informations reliées à la lutte contre l’agrile du frêne.

En mai dernier, elle a lancé son plan d’action de lutte à la propagation de l’agrile du frêne 2018-2019. Présenté en quatre grands objectifs, ce plan vise à surveiller et à ralentir la propagation de l’agrile du frêne sur le territoire tout en gérant les impacts de l’infestation sur la canopée. Enfin, ce plan prévoit la valorisation du bois de frêne municipal issu de l’abattage.

Pour information, consulter le plan d’action de lutte à la propagation de l’agrile du frêne 2018-19 sur le ville.quebec.qc.ca/agrile/vision_plan_d’action.

(Source: Ville de Québec)

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *