Société
18:00 15 août 2016

Pas de vacances pour les cyanobactéries au lac Saint-Augustin

ENVIRONNEMENT. La saison des fleurs d’eau de cyanobactéries, aussi appelées algues bleu-vert, est commencée sur le lac Saint-Augustin. Le désagréable constat a été déploré récemment par des membres du Conseil de bassin du petit plan d’eau en milieu urbain.

Un premier épisode a été observé et photographié le 10 août. Le phénomène qui revient chaque année, en fonction de la chaleur et des précipitations, semble survenir plus tard qu’à l’habitude cet été. Il arrive en effet que les bancs de mousse verdâtre caractéristique apparaissent aussi tôt qu’en début juillet. Depuis les derniers jours toutefois, la situation aurait rapidement empiré.

L’événement aura servi à mettre à l’épreuve le nouveau réseau de surveillance des algues bleu-vert mettant à contribution citoyens et riverains. Cette initiative a permis au Conseil de bassin du lac Saint-Augustin (CBLSA) de rapidement signaler la situation auprès du ministère de l’Environnement. Ainsi, le petit lac local figurera à nouveau au bilan annuel des plans d’eau touchés par les cyanobactéries au Québec.

Caractéristiques

Un document gouvernemental rappelle que dans des conditions favorables, soit en présence de phosphore en quantité, les cyanobactéries peuvent se reproduire en abondance. Elles forment alors une fleur d’eau aussi appelée «floraison» ou «efflorescence». L’expression «algues bleu vert» provient de leurs caractéristiques proches de ces plantes aquatiques et de leur couleur.

La pratique d’activités récréatives (baignade, ski nautique, planche à voile et plongée) dans une eau contenant des cyanobactéries peut provoquer des problèmes de santé. Les principaux symptômes sont : nausées, vomissements, douleurs abdominales et diarrhée lorsqu’il y a ingestion; ainsi que des irritations lorsqu’il y a contact cutané. Il est donc recommandé d’éviter la consommation et les contacts directs.

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *