Société
17:50 30 octobre 2016

Halloween: un vrai party de chiens au Montego!

ANIMAUX. Ils étaient déguisés en fée, en viking, en banana split… et même en beigne! On ne parle pas ici de jeunes enfants cognant aux portes pour des bonbons, mais bien de jolis chiens, petits et grands, réunis pour le premier brunch de l’Halloween au Montego resto club.

«Aujourd’hui, c’est le party, ce n’est pas la mode canine, c’est la folie, le plaisir, les gens se parlent. Et le fait de pouvoir manger dans un restaurant avec son chien, pour certains, je suis certaine que c’est une petite victoire», a lancé la propriétaire de Chien Mondain, Annick Marchand.

Le Montego a pu accueillir les bêtes à quatre pattes grâce à son espace salle à manger situé à l’étage du resto. Les chiens ne peuvent donc aucunement entrer en contact avec les cuisines. «Quand je lui ai dit [à Mario Bernardo, propriétaire du Montego, N.D.L.R.] que je voulais faire un brunch d’Halloween, il a dit : “ok, go, je suis partant!”», s’est-elle réjouie.

On aurait pu penser que les chiens, excités de se retrouver auraient japper à gauche et à droite. Pourtant, tous étaient très calmes. «C’est très civilisé. Ce sont des propriétaires qui sont sûrs que leur chien va bien se comporter. Ce sont aussi des gens qui aiment passer du temps avec leur chien», estime Mme Marchand.

Une communauté s’est créée autour de la propriétaire de Chien Mondain, bien au-delà du processus commerçant-client. «Les gens arrêtent simplement pour me dire bonjour. Les gens sont fiers de leur chien et veulent avoir du plaisir», raconte-t-elle.

«Toutou-tourisme»

Ce type d’événement entre dans une vision plus large qui est en expansion: le «toutou-tourisme». Les propriétaires chercheraient de plus en plus à voyager et à faire des activités avec leur pitou. Elle cite d’ailleurs en exemple la SÉPAQ, qui ouvre ses pistes aux promeneurs accompagnés de leur bête à quatre pattes, ou encore des hôtels qui font de la place pour les bêtes.

Mais la situation n’est pas tout à fait pareille en ville. «En milieu urbain, c’est plus touché. Il y a un marché pour ce type d’événement, on attend simplement que les commerçants s’ouvrent à ça», soutient la propriétaire.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *