Société
20:30 27 octobre 2016

L’infirmière Renée L’Heureux primée par Transplant Québec

SANTÉ. Véritable gouvernail pour les familles qui naviguent dans la douloureuse perte d’un être cher, Renée L’Heureux, infirmière ressource en don d’organes et de tissus au CHU de Québec-Université Laval, s’est vu décerner par Transplant Québec son Grand Prix 2016. Cet hommage, qui souligne sa contribution remarquable à l’avancement du don d’organes et de tissus au Québec, lui a été rendu en présence des membres de la communauté médicale et de soins infirmiers, ainsi que de dignitaires.

Renée L’Heureux et René Dussault. (Photo TC Media – François Cattapan)

Les discours d’approbation quant à la remise de cette distinction pleinement méritée à Mme L’Heureux étaient remplis de qualificatifs louant son travail. La lauréate est décrite comme une professionnelle empathique et passionnée, mais aussi disponible, dévouée, patiente et rassurante auprès des familles endeuillées. On la dit protectrice et créative pour rassurer les proches qui viennent de perdre un être cher et s’apprêtent à prolonger leur existence en permettant le don de vie.

C’est avec émotion que Mme L’Heureux a reçu cette distinction des mains de René Dussault, président du conseil d’administration de Transplant Québec. Depuis plus de 15 ans, elle conseille les proches de personnes décédées et les accompagne afin de les aider à comprendre la situation et à prendre une décision éclairée concernant le don d’organes et de tissus. De plus, Mme L’Heureux s’investit auprès de ses pairs, des futurs médecins et des professionnels de la santé dans la formation sur la communication avec des familles endeuillées et sur l’approche pour le don d’organes et de tissus.

Données sur le don d’organes

En 2015, les équipe du CHU ont procédé à des prélèvements sur 36 donneurs après décès neurologique, ce qui représente 24% des donneurs au Québec. De plus, l’établissement a connu une hausse de 22% du nombre total d’organes prélevés (134 organes) par rapport à 2014. Au Québec, l’an dernier, 172 personnes décédées ont fait don de leurs organes et 549 personnes ont été transplantées. De plus, le nombre de personnes en attente d’une greffe est passé de 1264 en 2011 à 856 en 2015, soit une réduction de près de 33% de la liste d’attente.

Ce qu’ils ont dit :

«Par ce prix, nous désirons témoigner à Mme L’Heureux toute notre appréciation pour la qualité remarquable de ses interventions auprès des familles de donneurs qui sont en état de choc lorsqu’elle les rencontre. Nous savons qu’une approche bien faite, en contexte de don d’organes, facilitera la réalisation du don et le deuil des familles.» – René Dussault, président du c.a. de Transplant Québec

«C’est avec énormément de compassion, d’empathie et de générosité que Mme L’Heureux accompagne les familles endeuillées. Nous sommes fiers de pouvoir compter sur le dévouement de cette infirmière de mérite, qui a notamment mis sur pied plusieurs outils destinés aux intervenants de la santé pour guider les parents ainsi que les enfants endeuillés.» – Gertrude Bourdon, p-d.g. du CHU de Québec

«Je salue le travail de ceux qui font des miracles avec la vie et les organes des patients décédés, ainsi que le courage des familles qui prennent cette décision dans des moments pénibles. Je peux en témoigner car nous avons vécu pareille situation lorsque ma mère est morte noyée en Floride, il y a quelques années. Parmi les organes prélevés, il y avait ses yeux. Ça m’avait marqué au point où je me suis toujours demandé si je recroiserais son regard quelque part dans le monde.» – Régis Labeaume, maire de Québec

Québec Hebdo

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette