Société
01:36 14 juillet 2016

Il fait chaud, nom d’un chien!

SANTÉ CANINE. Mercredi, un client d’Ô poils, promenades et gardiennage à domicile a préféré annuler la sortie de sa bouledogue anglaise. C’est là une race particulièrement fragile à la chaleur, explique la propriétaire de l’entreprise, Weena Lachance. Mais quand bien même les labradors la supportent mieux, il reste que des températures élevées comme celles que l’on connaît cette semaine ne sont pas sans risque pour les chiens.

Bouger demeure essentiel pour la santé canine mais, en temps de canicule, des précautions s’imposent pour éviter un coup de chaleur. Préférer la marche sur le gazon ou des sentiers de gravier plutôt que sur l’asphalte brûlant, choisir un lieu de promenade avec un point d’eau où pitou pourra se rafraîchir, lui offrir de l’eau toutes les 5 à 10 minutes, prendre des pauses à l’ombre, écourter le temps de sortie, privilégier une balade tôt le matin ou tard en soirée…: autant de recommandations que met en pratique et conseille Weena Lachance.

La race du chien, son état de santé ou ses antécédents médicaux devraient toutefois être pris en considération dans le choix de sortir ou non sous le soleil brûlant. Ceux qui ont le nez écrasé, comme les bouledogues et les carlins, par exemple, sont génétiquement plus sensibles à la chaleur étouffante, en raison de leurs difficultés respiratoires inhérentes. De façon générale, il importe d’y aller selon les capacités du chien, souligne l’entrepreneure de Saint-Romuald.

Alerte au coup de chaleur

Il fait 30 degrés Celsius, 37 avec le facteur humidex, mais votre chien réclame sa laisse. Soit, vous obtempérez. Le cas échéant, vous devrez être attentif à son comportement. Parmi les signes avant-coureurs d’un coup de chaleur, Weena Lachance mentionne un halètement bruyant, une truffe chaude, une salive abondante, une langue bleutée et un pas ralenti. «On constate un inconfort. Son attitude change. Il n’a plus de plaisir – et on le voit», précise-t-elle.

Que faire alors? D’abord, l’amener dans un endroit frais, aéré, au mieux climatisé. Au besoin, lui appliquer des compresses d’eau froide pour faire baisser sa température doucement – Weena Lachance insiste sur le «doucement»: un bain d’eau glacée risquerait d’occasionner un choc thermique.

Si les symptômes persistent, s’ils s’intensifient – vomissements, diarrhée, inconscience… –, direction clinique vétérinaire. Un coup de chaleur peut être mortel.

En terminant, Weena Lachance ne saurait trop mettre en garde les maîtres qui laissent leur chien dans la voiture: «En moins de cinq minutes, ça devient une fournaise.» Une fenêtre légèrement ouverte ne suffit pas forcément, que le véhicule soit à l’ombre ou non: ne sous-estimons pas la chaleur que peut ressentir un animal. Mieux vaut le laisser sous la surveillance de quelqu’un ou, encore, le laisser à la maison.

Où se promener en été: les suggestions de Weena Lachance

– Plage Jacques-Cartier

– Sentiers de la rivière du Cap-Rouge

– Parc linéaire de la rivière Saint-Charles, à la hauteur du parc Chauveau

– Promenade Samuel-de-Champlain

– Plaines d’Abraham

Québec Hebdo

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *