Société
17:35 22 juillet 2016

Souriez… votre maison se fait cambrioler!

SÉCURITÉ. Diffusées en direct sur les médias sociaux, vos égoportraits et photos de vacances pourraient vous mettre à risque. Des malfaiteurs futés s’activent sur les plateformes numériques, afin de repérer des domiciles laissés sans surveillance pendant que les occupants sont absents pour une longue période.

À l’approche des vacances de la construction, alors que le tiers des Québécois ont prévu prendre une pause durant cette période, Allstate Assurance sensibilise les utilisateurs de médias sociaux au fait que certains cambrioleurs ciblent désormais les résidences «à visiter» grâce aux informations publiées en ligne. Ainsi, la prise d’égoportraits (selfies) s’avère tentante pour illustrer le plaisir partagé entre amis, mais les utilisateurs doivent être prudents dans la façon de les publier.

Selon un récent sondage commandé à Léger Marketing, près du quart des Québécois ont déjà indiqué qu’ils se trouvaient en vacances sur les médias sociaux tels que Facebook, Twitter ou Instagram. Cette proportion grimpe à 43% pour les 25-34 ans et même à 52% chez les jeunes de 18-24 ans. «Il est très agréable de faire part de ses expériences de voyage, mais publier du contenu à grande échelle peut attirer l’attention de personnes mal intentionnées», explique Patricia D’Ignazio, directrice d’agence chez Allstate.

Elle précise que les voyageurs connaissent bien les règles à observer pour protéger leur maison lorsqu’ils partent en vacances : suspendre la livraison du courrier et du journal durant leur absence ou demander à une personne de confiance de les recueillir; installer un système d’éclairage automatique, etc. Cependant, ces mesures deviennent inutiles s’ils font mention de leurs projets de vacances sur les médias sociaux.

Éléments clés

«Les cybercriminels se servent souvent de l’information qu’ils y trouvent pour planifier des cambriolages, rappelle Mme D’Ignazio. En cette ère de réseautage social, la géolocalisation d’un téléphone portable ou un ordinateur peut faciliter la planification d’introductions par effraction.» De même, Google Street View devient un outil pratique pour les malfaiteurs qui ont recours à toutes sortes de moyens détournés pour obtenir divers renseignements personnels. Les personnes trop généreuses sur les détails de leur vie privée s’exposent à de sérieux désagréments.

Toujours d’après le sondage Léger, 60% des hommes et 51% des femmes ne pensent pas à désactiver la fonction de géolocalisation sur leur cellulaire ou leur tablette lorsqu’ils sont en voyage. L’étude révèle aussi que 11% des parents de 35 ans à 44 ans ne surveillent pas régulièrement l’activité de leurs enfants sur les médias sociaux. En ayant une discussion avec les enfants sur ce qu’il est approprié ou non de mettre en ligne, on contribue à protéger sa maison contre les voleurs.

Conseils de base aux vacanciers

-Faites attention lorsque vous utilisez Facebook, Twitter, Instagram et autres réseaux sociaux. N’y publiez pas vos dates de vacances et rappelez à vos enfants d’éviter de le faire. Même si seuls quelques amis peuvent lire vos messages, il est possible que certains de vos contacts aient des paramètres de sécurité moins stricts que les vôtres.

-Vérifiez les paramètres de confidentialité et de sécurité de vos propres comptes de médias sociaux et servez-vous-en pour déterminer qui peut avoir accès à vos renseignements personnels.

-Avant de publier des photos, demandez-vous si elles révèlent trop d’information à votre sujet.

-Évitez de publier des photos qui contiennent des données de géomarquage. La plupart des téléphones intelligents et nombre d’appareils photo numériques enregistrent le lieu où la photo est prise. Cela peut révéler une adresse ou indiquer que vous êtes loin de la maison. Désactivez la fonction de géolocalisation de vos appareils et retirez le géomarquage de vos vieilles photos au moyen d’un logiciel de retouche photo.

-Au lieu de publier vos photos tout au long du voyage, mettez-les en ligne uniquement à votre retour et mentionnez votre bonheur de retrouver la maison.

Méthodologie du sondage

Le sondage a été réalisé par Léger Marketing, entre le 13 juin et le 16 juin 2016 par sondage omnibus en ligne auprès d’un échantillon représentatif de 1 007 Québécois. La marge d’erreur est de plus ou moins 3,1%, 19 fois sur 20.

Québec Hebdo

François Cattapan


Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Articles en vedette