Société
17:16 14 novembre 2016

Le Salon du ski et des sports d’hiver ou comment bouger malgré le froid

SPORTS. Le Salon du ski et des sports d’hiver est de retour pour une deuxième édition, du 18 au 20 novembre au Terminal des croisières, afin d’informer les Québécois sur les différentes activités qui peuvent être pratiquées pour apprivoiser la saison hivernale détestée par plusieurs.

Pour le promoteur de l’événement, Christian Rodrigue, rencontré à la boutique Le Pédalier de Wendake, il n’y a pas que le ski qui peut maintenant amener les Québécois à sortir de leurs chaumières et profiter de l’extérieur. «Il y a la raquette, le paraski, le biathlon, le snowboard, le fat bike, le plein air…», énumère-t-il.

Cette diversité démontre que les Québécois ont bien repris leurs droits sur l’hiver. «Si on prend le fat bike, c’est un vélo qui a été inventé pour rouler sur le sable. On se l’est approprié pour rouler sur la neige, et c’est maintenant un sport populaire : il y a des compétitions et des randonnées seulement pour les fat bikes. Ça s’est fait en l’espace de deux ou trois ans seulement», raconte-t-il.

La technologie derrière les sports d’hiver a aussi beaucoup évolué au cours des dernières années. «On peut maintenant pratiquer le ski hors-piste. Les bâtons s’accrochent dans le dos. Les bottes sont moins rigides et permettent un mouvement pour marcher. Les skis ont une peau de phoque synthétique qui permet l’adhérence. Rendu en haut de la piste, on rajuste tout l’équipement pour descendre», informe-t-il, soulignant que l’effort physique est beaucoup plus grand ainsi.

Plusieurs sont rebutés par la froideur, mais encore une fois, la nouvelle technologie des vêtements permet de bien profiter de l’hiver, croit M. Rodrigue. «Il y a un beau monde à découvrir! Pour les frileux, si t’es bien équipé, tu n’auras jamais froid, ni trop chaud. Ça ne veut pas dire de payer des centaines de dollars. La technologie fait que les prix baissent», assure-t-il.

Un salon pas seulement pour vendre

L’idée du Salon n’est pas seulement d’aller vendre les produits de l’hiver à une clientèle intéressée. Le promoteur souhaite que son bébé devienne une référence dans la préparation de la saison hivernale. «Tu veux préparer un voyage de ski? Il y a des voyagistes sur place. Tu veux un programme d’entraînement pour le ski alpin? Il y a des préparateurs physiques au Salon pour t’aider. Il y a aussi des boutiques pour montrer la nouvelle technologie», vante-t-il.

Une soixantaine d’exposants seront au Salon pour informer les passants sur les différentes facettes de l’hiver à exploiter. Parmi ceux-ci, les membres du Club de biathlon Courcelette vous inviteront à tester votre «visou» en essayant d’atteindre des cibles avec une carabine au laser. Il sera également possible de rencontrer l’équipe de Canot à Glace Québec, de s’asseoir dans un canot à glace, et d’apprendre plus sur ce sport unique au monde et découvrez les détails sur les activités et initiations qui seront offertes cet hiver.

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *