Société
08:55 24 mai 2017 | mise à jour le: 24 mai 2017 à 08:55 temps de lecture: 4 minutes

Mobilité durable : une consultation publique de plusieurs mois

TRANSPORTS. Le maire de Québec, Régis Labeaume, va de l’avant avec une grande réflexion sur l’avenir de la mobilité durable dans la capitale après l’échec du projet de Service rapide par bus (SRB).

La réflexion s’articule après l’abandon du projet de SRB, au début avril. (Photo gracieuseté)

Pour ce faire, un nouveau comité consultatif a été formé incluant divers spécialistes de l’aménagement urbain et du transport, dont le président de Dolbec International, Pierre Dolbec, et le directeur général d’Accès Transports Viables, Étienne Grandmont.

Le plus important pour le maire, à l’issu de ce processus, est de dégager un consensus pour un projet structurant pour l’agglomération. Il refuse d’ailleurs de fixer un échéancier pour atteindre son objectif. «Il faut qu’il y ait consensus. On va prendre le temps de le créer.»

Toutefois, le projet de transport collectif devra se réaliser au cours du prochain mandat pour bénéficier des sommes disponibles au deux niveaux de gouvernement supérieurs. «Après quatre ans, on est aussi bien d’oublier ça. Il va falloir qu’on se fasse une tête. J’ai l’intime conviction de pouvoir financer ça par les gouvernements, mais si on ne peut pas se brancher d’ici quatre ans, oublions ça», a-t-il prévenu, ajoutant que le consensus devra être plus large que 50% de la population pour réussir.

Il s’agit de la troisième consultation publique sur la mobilité durable que tient l’administration Labeaume. Mais cette fois, le maire compte bien en sortir gagnant. «La générosité régionale, c’est terminé. Là, on pense pour une rive. On se pose la question de comment rendre le système efficace seulement dans les limites de l’agglomération. Le projet de transport collectif, il faut que ça se fasse, j’en suis convaincu.»

Le premier élu a tenu à rappeler que les sommes offertes par les gouvernements ne concernent que les projets de transports collectifs, et ne peuvent servir à la construction d’un troisième lien.  «La seule affaire qui peut arriver c’est que ce soit dépensé ailleurs qu’à Québec. Montréal n’attend que ça pour prolonger sa ligne bleue de métro en plus de la construction du REM. Et si j’étais Denis [Coderre], je ferais pareil!», a-t-il lancé.

Le 3e lien est un autre dossier

D’autre part, le maire de Québec sera partie prenante du bureau de projet pour un éventuel troisième lien entre les deux rives, dont le ministère des Transports est le maître d’œuvre. «J’identifierai les pours et les contres uniquement pour les citoyens de la ville de Québec. S’il doit y avoir un troisième lien, nous croyons toujours qu’il doit être construit dans l’ouest de la ville», a-t-il déclaré, rappelant que les trois quarts des gens qui arrivent de Lévis s’en vont dans l’ouest de Québec.

«Nous appuierons un projet de troisième lien que si nous sommes convaincus de ses effets positifs sur la circulation pour nos concitoyens de la ville de Québec», a-t-il martelé.

La consultation publique en dates

Du 6 juin au 10 juin, inclusivement, des séances de consultation en personne auront lieu aux endroits et aux heures qui suivent:

– Mardi 6 juin à 15h, Centre sportif Marc-Simoneau, 3500, rue Cambronne

– Mercredi 7 juin à 19h, Club Social Victoria, 170, rue du Cardinal-Maurice-Roy

– Samedi 10 juin à 9h, Centre communautaire Michel-Labadie, 3705 rue Chauveau

– Samedi 10 juin à 14h, Bureau d’arrondissement de Sainte-Foy-Sillery–Cap-Rouge, 1130, route de l’Église

Du 6 juin à la fin août (sur le site Internet de la Ville)

– Diffusion de capsules vidéos

– Diffusion d’un questionnaire en ligne (consultations en ligne): ville.quebec.qc.ca/mobilitedurable

Samedi 26 août

– Présentation de mémoires préparés par des regroupements ou des individus aux membres du comité consultatif

Entre les mardi 5 et samedi 9 septembre

– Tournée des arrondissements par le RTC pour présenter « Le nouveau réseau, vision et enjeux »

Mardi 12 septembre et mercredi 13 septembre

– Tenue à Québec d’un sommet international ayant pour thème «La mobilité durable: entre l’évolution et la révolution»

Vendredi 15 septembre

– Bilan provisoire de la part du comité consultatif

La deuxième phase du chantier aura lieu après les élections de novembre. «Après le 22 septembre, nous tombons légalement en élection et nous ne pourrons plus rien faire», a expliqué le maire. 

Articles similaires

Commentaires 0

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *